Position partisane à l’Assemblée nationale : A quand la clarification des tendances...

Position partisane à l’Assemblée nationale : A quand la clarification des tendances politiques ?

0
PARTAGER

Depuis l’avènement de la ‘’rupture’’ prônée par le président Patrice Talon, il est difficile de préciser les tendances politiques à l’Assemblée nationale. Plus précisément, il est presque impossible de dire qui est de l’opposition parlementaire. Aucun groupe parlementaire encore moins aucun député ne s’est encore déclaré opposant au régime du président Talon. La question a même fait débat tout récemment au sein de la Commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme de l’Assemblée nationale lors de la définition des modalités de désignation des représentants de l’institution au sein du Conseil d’orientation et de supervision pour l’actualisation de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi). Encore quelques jours et ces représentants du peuple finiront par clarifier leurs positions. En attendant, plusieurs camps se dégagent actuellement au Parlement. Il y a le camp des députés entièrement acquis à la cause du Chef de l’Etat, le président Patrice Talon, le camp des députés pro-Ajavon ; c’est-à-dire ceux qui ont supporté le candidat Sébastien Germain Ajavon à la présidentielle de 2016 et le camp des députés indécis et alliés composés de plusieurs députés Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) et leurs alliés qui ont soutenu le Professeur Lionel Zinsou à la présidentielle de 2016.

35 députés entièrement acquis à la cause du président Patrice Talon
Au nombre des députés entièrement acquis à la cause du Chef de l’Etat, le président Patrice Talon, l’on peut citer les 10 députés du groupe parlementaire Parti du renouveau démocratique (Prd) présidé par le député Augustin Ahouanvoèbla. A eux, il faut ajouter les députés Dakpê Sossou et Alexis Agbélessessi du groupe parlementaire Unipaid élus sur la liste Forces démocratiques unies (Fdu) dans la 18ème circonscription électorale lors des législatives de 2015, le député Justin Agbodjèté élu sur la liste Alliance nationale pour la démocratie et le développement (And) dans la 20ème circonscription électorale, les députés Bruno Amoussou, Antoine Kolawolé Idji, Guy Mitokpê, Patrice Agbodranfo Nobimè, Orden Alladatin du groupe parlementaire Union fait la Nation (Un), la députée Rosine Vieyra Soglo du groupe parlementaire ’Nation, Unité et Développement’’, le député Amadou Issifou élu sur la liste Alliance Soleil dans la 8ème circonscription électorale et membre du groupe parmementaire Unipaid, les députés Aké Natondé, Jean-Michel Abimbola, Nassirou Arifari Bako, Joseph Bamigbadé, Atao Hinnouho, Zimé Kora Gounou, Domitien N’Ouémou, Cyprien Togny, Maurice Katotcha Chabi, Marcellin Ahonoukou, et Abdoulaye Salifou Gounou du groupe parlementaire Bénin Uni et Solidaire (Bus) présidé par le député Aké Natondé et qui a fait sa déclaration de soutien aux actions du président Patrice Talon lors de sa création. Ainsi, le président Patrice Talon peut compter sur 35 députés lorsqu’on ajoute les députés Issa Salifou, Robert Gbian, tous deux candidats malheureux au premier tour de l’élection présidentielle de 2016 en plus des députés Wally Boda Mamoudou et Ahmed Tidjani Affo Obo, soutiens du candidat malheureux à la même élection, Abdoulaye Bio Tchané. Ces derniers ont rejoint Patrice Talon dès le second tour du scrutin.

Les 13 députés présumés Pro-Ajavon
L’autre tendance politique au parlement est celle portée par les députés ayant soutenu le candidat Sébastien Ajavon lors de la présidentielle de 2016 et dont la position actuelle n’est pas claire vis-à-vis du régime du président Patrice Talon. Il s’agit des députés Louis Vlavonou, Gérard Gbénonchi, Moukaram Adjibadé Koussonda, Parfait Houangni, Jocelyn Dégbey, Claudine Afiavi Prudencio du groupe parlementaire Union fait la Nation (Un), le député Mathurin Coffi Nago du groupe parlementaire Unipaid et président des Forces démocratiques unies (Fdu), le député Valentin Aditi Houdé, élu sur la liste And dans la 6ème circonscription électorale, les députés Sofiath Schanou, Rachidi Gbadamassi et Sabaï Katé des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), Nazaire Sado et Janvier Yahouédéou du groupe parlementaire ’Nation, Unité et Développement’’ soit au total 13 députés.

Les 35 députés Fcbe et alliés encore indécis au Parlement
Parlant toujours des tendances au Parlement, il y a certains députés attendus à tort ou à raison pour animer l’opposition au régime du président Patrice Talon au lendemain de la présidentielle de 2016 mais qui jusqu’à présent, ont déjoué les pronostics. Il s’agit des députés Fcbe qui sont restés fidèles au régime défunt jusqu’au second tour de l’élection présidentielle. Au nombre de ces députés, on peut citer les députés Barthélémy Kassa, Gilbert Bagana, Abiba Dafia, Mohamed Gibigaye, Youssoufou Bida, Nourénou Atchadé du groupe parlementaire République et Solidarité nationale, les députés non-inscrits Adam Bagoudou, Yaya Garba, Justin Adjovi, Valentin Djènontin, Simplice Codjo Dossou, Idrissou Bako, Gounou Sanni et Kiaré Sina Toko, les députés membres du groupe parlementaire ‘’République et Unité nationale’’ (R.u.n) André Okounlola Biaou, Bah Guera Chabi, Léon Dègny, Jean-Eudes Kotchikpa Okoundé, Valère Tchobo, Benoît Dègla, Pascal Esnos Essou, David Gbahoungba, Rosine Dagniho et Jean-Marie Allagbé, soit au total 24 députés. A cette catégorie de députés l’on pourrait peut-être ajouter certains députés qui ne sont pas Fcbe, mais ont soutenu le même candidat que les députés Fcbe lors de la présidentielle de 2016 sans clarifier leur nouvelle position au lendemain de la victoire de Patrice Talon. Il s’agit des députés Boniface Yèhouétomè, Koffi Djima Adolphe, Gildas Agonkan, Norbert Ahivohozin du groupe parlementaire ’Nation, Unité et Développement’’, des députés Eric Houndété et Léon Basile Ahossi du groupe parlementaire Union fait la Nation (Un), du député Edmond Agoua élu sur la liste Alliance Eclaireur, du député Lucien Houngnibo élu sur la liste Union pour le Bénin (Ub), du député Octave Houdégbé élu sur la liste And, du député Jérémie Adomahou élu sur la liste Fdu lors des législatives de 2015 et membre du groupe parlementaire Unipaid sans oublier le député René Bagoudou élu sur la liste Alliance Soleil et membre du même groupe parlementaire, soit en plus des Fcbe, 10 députés alliés des Fcbe lors de la présidentielle de 2016. Cela fait un total de 35 députés Fcbe et alliés indécis.
Karim O. ANONRIN

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE