Politique sous la Rupture : L’argent de la Ceb pour contrer Yayi

Politique sous la Rupture : L’argent de la Ceb pour contrer Yayi

1
PARTAGER

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, Yayi Boni continue de hanter les nuits de Patrice Talon. Et, l'actuel numéro 1 du Bénin n'a de cesse aussi de penser à la thérapie de choc. C'est dans cette logique qu'il a mis à profit son déplacement récent dans la partie septentrionale du pays pour peaufiner la nomination du parent direct et ancien soutien à Yayi, Karimou Chabi Sika, au niveau de la Communauté électrique du Bénin (Ceb). Derrière cette nomination qui sera sans doute effective, beaucoup y voient plutôt une option du pouvoir, de donner assez de moyens à l'ancien député, fils de Tchaourou, d'"abattre" ou de neutraliser l'ancien chef de l'Etat dans ses velléités de vouloir toujours contrôler la 8ème circonscription électorale (Tchaourou, Parakou, N'dali, Pèrèrè); précisément Tchaourou, sa commune d'origine. En tout cas, qu'elle intervienne tôt ou tard, la nomination très attendue de Karimou Chabi Sika n'aura pour objectif, in fine, que de parvenir à maîtriser Tchaourou pour Patrice Talon.

Worou BORO

aCotonou

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE