Politique nationale : Les « fous du roi » abandonnent Yayi

Politique nationale : Les « fous du roi » abandonnent Yayi

34
PARTAGER

Des analystes avaient prédit leur retournement. Depuis le lundi 20 juin 2016, c’est fait. Les « fous du roi» soutiennent le président Patrice Talon. Ils n’ont plus pour «leader charismatique » Yayi Boni comme ils l’ont chanté ces dernières années. Dans un message audio repris par les réseaux sociaux et confirmé par plusieurs sources crédibles, Frédéric Béhanzin, l’un des meneurs du mouvement « Jeunes patriotes », l’autre appellation des « fous du roi», a déclaré travailler pour la réussite du mandat de l’actuel président. « Les jeunes patriotes conscients que la jeunesse ne peut se mettre en marge du développement de sa Nation…, nous avons porté notre choix sur le président Talon. Nous allons le soutenir dans l’esprit critique », a-t-il déclaré. Même s’ils ont reconnu lesactions de développement entreprises par Yayi Boni, ils ont dénoncé l’ethnocentrisme qui a caractérisé le Changement et la Refondation. Les « fous du roi » apprécient la volonté du président Talon de corriger ces tares. « Je suis ravi que les premiers pas de l’homme (Patrice Talon, Ndlr) soient dans ce dessein pour que le Bénin appartienne à tous les Béninois», a fait savoir Frédéric Béhanzin hier. Contrairement donc à certaines rumeurs qui faisaient croire qu’ils devraient annoncer un front politique anti-Talon, Frédéric Béhanzin et sa troupe n’animeront donc pas l’opposition. Ils ont décidé de se démarquer de l’alliance Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) et s’afficher clairement sur l’échiquier politique national qui connait depuis peu de grands changements. N’ayant sans doute plus d’avenir politique à construire avec  l’ancienne alliance politique au pouvoir,les « fous» ont préféré se jeter dans les bras de Patrice Talon, leur adversaire politique. Ils ont renoncé à défendre durant les cinq prochainesannées le lourd héritage (mauvaise gouvernance) laissé par Yayi Boni. Mais pourront-ils être vraiment utiles au gouvernement de la Rupture? Pas sûr. Frédéric Béhanzin et sa clique ont combattu la candidature de Patrice Talon. Ceux-là même qui doivent leur présence sur la scène politique au clientélisme entretenu par le régime de Yayi Boni n’ont aucune assise. Ils n’ont pas de force de mobilisation et n’offrent a priori aucun point d’intérêt. Ce sont de piètres opportunistes politiques. Et ils devraient se faire griller sous la Rupture.Le président Talon élu pour un seul mandat n’a pas de grenier politique à entretenir. C’est peut-être la fin des«jeunes patriotes» qui se refusent toujours à admettre l’évidence.Le Bénin vit un autre épisode de son histoire.

A.S.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

34 COMMENTAIRES

  1. Aucune conviction politique ni morale.
    Evidemment comme le ridicule ne tue pas au Bénin, ils peuvent tout essayer, on ne sait jamais ça peut leur marcher. Ils ne font qu’emboîter le pas à leurs aînés du genre de Hagbê.
    Ce ne sont que des minables. Talon n’a pas besoin de ces énergumènes.

  2. Il est trop hasardeux de comparer ces jeunes gens au hagbè d’une part. Et d’autre part ces derniers n’avaient eu aucun respect à la dite jeunesse qu’ils représentaient, et naguèrent tout le monde sur le passage.

  3. vraiment les fous du roi que voulez vs encore mais suivez votre roi. ici il n’y pas de fous vs êtes vraiment des éhontés

  4. Des éhontés, ils se mordent maintenant les doigts ceux-là c’est des irresponsables. Bonne chance à eux JL

  5. Les éhontés ! Quelle tristesse ! Heureusement qu’il y a une autre jeunesse béninoise ! Sinon, quelle désolation pour mon pays !

  6. Commenter :de la pure  » ventrocratie  » rien d’etonnant ,nous sommes en Afrique,plus particulièrement au bénin. vive la démocratie.

  7. A mon avis, ce revirement pour le moins spectaculaire témoigne et justifie bien le nom « LES FOUS DU ROI » que cette bande s’est donné. Il ne se disent pas « les fous de Yayi Boni ». On comprend bien que pour eux, peu importe celui qui est roi; ils seront toujours les fous de celui qui occupe le trône. Ce club de thuriféraires du pouvoir ne sait que faire des concepts comme la conviction ou le jugeote. Ils ne sont mus que par leurs entrailles et l’envi irrésistible de se faire voir par l’occupant du trône

  8. la gloutonnerie ne rassasie jamais. c’est une maladie. Le remède à ce mal recommanderait au ROI d’afamer le malade. le malade aussi faire de l’automédication le carême tous les Vendredi.

  9. Devrions nous nous attendrà autre chose? Non. Ils se font appeler « les fous du Roi » Ils ne sont pas les fous de Yayi. Ils ne l’étaient que dans la mesure où Yayi était le Roi. Yayi est déchu du trône et remplacé par in autre. Les fous du Roi sont dans une logique qu’on ne peut leur reprocher. Après tout qui sont ills ? Que représentent-ills et que savent-ills faire d’autre? Laissez les tranquille dans leur oisiveté professionnelle. Ce sont des mendiants politiques.

  10. Commenter :Les fous n’ont qu’à rejoindre les asiles, car le nouveau départ a besoin des gens qui ont leur jugeotte en place pour aider au redressement de notre pays. qu’ils ne reviennent pas contaminer la jeunesse consciente. Nous n’avons plus un roi qui privilégie un clan, mais un vrai président qui veut construire une nation prospère et intègre.

  11. Même si on a tout perdu comme qualité tout au moins la dignité devrait rester. Heureusement ils ne représentent pas toute la jeunesse béninoise

  12. Vraiment on verra tout dans ce pays si je comprends bien au moment où ils étaient les fous du roi yayi ils n’avaient pas de conviction mais dans la vie on peut tout perdre sauf sa dignité dans ce pays personne ne veut être dans l’opposition pourquoi ? Président talon doit faire la différence et éviter de tomber dans ce jeu, mes chers jeunes politiciens ayez une conviction avant de rentrer en politique

  13. Ces fous du roi comme on les appelle doivent disparaître et cesser de distraire et créer la confusion. Qui sont-ils? Des parasites: comme ils ont compris que les jours sont comptés pour leur roi et qu’il va bientôt se retrouver derrière les barreaux, ils cherchent un refuge. Ce n’ est pas la jeune digne qui a porté Patrice au pouvoir qui va s’asseoire à la même table pour échanger avec ces fous. Ont-ils oulié le passé? Faut pas qu’ils pensent que Patrice va leur ouvrir les portes de la Marina comme leur stupide chef qui avait cru qu’après lui le pouvoir allait disparaître.
    Les fous du roi ou jeunesse sans conscience, il n’y pas de place pour vous dans le navire de la rupture. Chercher donc ailleurs!

  14. ils n’ont choix. mes frères vous n’avez pas le choix c’est n’est pas yayi qui est au pouvoir. c’est bien Talon. Alors c’est votre fin de carrière peut-être.

  15. C’est notre systme partisan qui pose le problme d’hypocrisie car le camp de l’opposition est a tous les problmes que vous savez c’est pourquoi mme les grands partis politiques du pays refusent d’appartenir a l’opposition et que vous voulez vous pour les simples individus qui veulent faire prosprer leurs affaires. Si le PRD qui a soutenu Lionel ZINSOU s’est press pour dclarer son soutien aux hommes d’affaire qu’il a combattu et qui oeuvre dj aux cot du nouveau locataire de la marina permettez aux autres fils du pays d’oprer leurs choix et revoir tout simplement le fonctionnement du systme partisan

LAISSER UN COMMENTAIRE