Polémique autour des concours administratifs de 2015 : Les responsabilités bientôt établies

Polémique autour des concours administratifs de 2015 : Les responsabilités bientôt établies

3
PARTAGER

(Une commission ad’hoc annoncée)
La réaction du gouvernement du président Patrice Talon sur les derniers concours à polémique était très attendue. Les populations  sont situées. Du moins, le premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement tenu hier mercredi 13 avril 2016 a pris une décision majeure. Les concours organisés au profit de l’Administration en 2015 ont été suspendus. «Les conditions d’organisation des recrutements et des concours ne sont pas transparentes. Des nouveaux indices montrent que des frustrations sont nées de cette injustice et opacité», a justifié le ministre d’Etat, Secrétaire général à la Présidence de la République, Pascal Irénée Koupaki lors d’un point de presse ce mercredi. A l’entendre, le Conseil des ministres s’est résolu à prendre une telle décision, en attendant qu’une commission ad’ hoc soit mise en place pour établir toute la vérité. « Il faut revisiter les conditions dans lesquelles, le concours a été organisé», a fait remarquer Pascal Irénée Koupaki. Selon le communiqué du Conseil des ministres, il s’agit des concours organisés depuis le 1er janvier  2015 dans tous les domaines notamment : douanes, impôts, trésor, justice, enseignement, jeunesse et sports. Les concours à polémique ne sont donc pas encore annulés. Or plusieurs centrales syndicales et autres organisations de la société civile l’ont réclamé ces dernières semaines.Le gouvernement a choisi de ne pas aller vite en besogne tant l’exercice reste  très délicat. Néanmoins, il a tenu compte du cri du cœur de la majorité de la population comme le soulignait mardi dernier le nouveau ministre de la Justice, Me Joseph Djogbénou. La commission ad ‘hoc qui sera  créée incessamment devrait faire toute la lumière sur le flou ayant caractérisé l’organisation des concours querellés.

De leur côté, les lauréats desdits concours ne sont pas muets. Ceux d’entre eux qui ont été recrutéscomme agents du ministère de l’Economie et des finances étalent leurs inquiétudes. Le mardi dernier, un collectif de ces lauréats  a donné de la voix. Il a menacé d’assiéger le palais de la Marina si les concours étaient annulés. Depuis hier, les concours ont été suspendus.Et ces nouveaux fonctionnairesdevront vraisemblablement supporter cette incommodité en attendant la lumière promise.    

 A.S.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

  1. vivement que la lumire soit faite sur les conditions d’organisation de ces concours. aussi au lieu d’une annulation il serait souhaitable d’aller revoir mme les copies afin de permettre aux plus mritants d’exercer dans la fonction publique.

LAISSER UN COMMENTAIRE