Polémique après la visite de Talon en France : Le regard croisé...

Polémique après la visite de Talon en France : Le regard croisé de la presse.

5
PARTAGER

Patrice Talon doit présenter ses excuses. C’est en tout cas ce qu’estime Jacques Ayadji, dans les colonnes de La Nouvelle Tribune du Bénin. Le Secrétaire général du Syndicat des travailleurs de l’administration des transports et des travaux publics condamne ce matin les propos qu’a tenus le président à Paris. Des propos qui avaient déjà fait réagir le quotidien hier. « A peine trois semaines après son installation, le Président Patrice vient d’offenser le peuple, notamment l’intelligentsia béninoise », pouvait-on lire à la Une du journal. En cause : cette phrase prononcée par Patrice Talon devant la presse, à sa sortie de l’Elysée, mardi : « Le Bénin est aujourd’hui comme un désert de compétences » et il a besoin de la France.

C’est « une injure aux élites béninoises », s’étrangle La Nouvelle Tribune. Et le quotidien de poursuivre sur le même ton : « affirmations gratuites », « infamie » et surtout, méconnaissance de son propre pays. « Tout Béninois vivant au Bénin sait que le pays n’a pas un problème de cadres compétents mais plutôt un problème de gestion des ressources humaines », explique le journal. « Depuis des années, les Béninois, sans cesse, se battent contre les systèmes de népotisme, de régionalisme, de corruption, d’impunité et de gabegie qui ont pris en otage le pays ». Et de fustiger le régime de Boni Yayi que Patrice Talon a soutenu pendant longtemps. Un régime « qui a totalement déstructuré l’administration béninoise par la médiocratie érigée en mode de gouvernance » au moyen notamment de concours frauduleux.

Certains donnent raison à Patrice Talon

Il n’a fait qu’énoncer « des vérités qui fâchent », estime Bénin Web TV sur son site. Des « réalités que les Béninois refusent souvent d’admettre », mais que le président n’a pas eu peur, lui, de reconnaître. Patrice Talon « n’a pas eu froid aux yeux pour cracher à la face du monde les maux qui minent le développement du Bénin », peut-on lire. Et le site de développer : « De l’incompétence de certains cadres de l’administration publique à l’incapacité des forces de sécurité à faire face à la menace terroriste en passant par le défi de la gouvernance et le renforcement de la France-Afrique ou du moins de la France-Bénin […] Patrice Talon, confronté aux réalités du pouvoir, a préféré, à défaut de tenir un discours empreint d’hypocrisie, faire parler son cœur. »

Pour appuyer sa démonstration, Bénin Web TV donne des chiffres. Le Bénin qui compte 10 millions d’habitants, a besoin de 2.000 ingénieurs et 10.000 médecins dont 500 sexologues et autant de neurologues. Aujourd’hui, il n’y a que 2 sexologues dans tout le pays et une dizaine de neurologues compétents. Pour le site béninwebtv.com, c’est donc clair : Patrice Talon n’a pas gaffé.

Par Marine de La Moissonnière (rfi.fr)
http://m.rfi.fr/emission/20160428-polemique-visite-patrice-talon-france-…

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

5 COMMENTAIRES

  1. Je suis d’accord avec le Prsident er soutien Bnin Web TV. Ce qu’ a dit Talon n’est pas diffrent de ce que disait KEREKOU des cadres bninois: les intellectuels tars.

  2. Non donc vous n’avez suivi l’interview de Patrice Talon car les comptents il y en a mais c’est leur gestion qui pose problme mon frre

  3. je suis d’accord avec le President. c’est juste des mots non. de plus ils ne ment pas d’ailleurs combien de temps a-t-il fait et on va lui en vouloir ? soutenons de tout coeur le pouvoir en place et que vive notre cher pays le benin

  4. si le prsident passe son temps insult son propre pays dans le quel lui mme tudier vraiment c’est moche pendant le face face il avait dit le bnin avait un gouvernement voillour et aujourd’hui voila ce qui est l c’est pas grave qu’il sache que la fin justifie les moyens Merci

  5. Imaginez un peu Lionel Zinsou élu Président qui se rend à Paris, à moins d’un mois après sa prise de fonction et qui fait les mêmes déclarations que Patrice Talon… Je crois qu’il ne pourrait plus jamais mettre pieds au Bénin, car il risquerait de retrouver un pays en feux avec une population prête à en découdre avec lui face à ces insultes, en plus aux côté du président français.

LAISSER UN COMMENTAIRE