Plan sécuritaire du gouvernement : le ministre Lafia expose les mesures modernes

Plan sécuritaire du gouvernement : le ministre Lafia expose les mesures modernes

3
PARTAGER

Un numéro vert ; beaucoup de bandits croupissent en prison)

Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, était hier sur une émission de la télévision nationale. Le respect de la chaîne de la hiérarchie, la modernité des mesures de sécurité pour cadrer avec l’évolution des nouvelles technologies de l’information et de la communication, la dotation de la police et de la gendarmerie des moyens et équipements ont été le plat de résistance.

Matini MARCOS

La recrudescence des actes de banditisme et de vindicte populaire constatée courant mai et juin a chuté à partir de juillet. Cette situation résulte des mesures prises par le gouvernement de Patrice Talon et mise en exécution par le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Sacca Lafia. Celui-ci au cours de l’émission a circonscrire l’insécurité aux cas de vols à main armée et les cibles aux établissements financiers et aux propriétaires des ressources. C’est dire que les malfrats ne s’attaquent pas aux pauvres mais à ceux qui détiennent une certaine ressources. A partir de cette catégorisation, le ministre Sacca Lafia a exhorté ces cibles visées à prendre une certaine disposition préventive à savoir l’installation de la vidéo surveillance dans les établissements financiers et au niveau de certains privés dont les activités procurent assez de ressources.

De plus, le Ministre de l’intérieur a demandé aux usagers de la route de ne plus transporter sur eux, des sommes importantes, en utilisant les moyens modernes de téléphonie mobile qui existent actuellement. Aussi a-t-il exhorté ceux qui brassent beaucoup d’argent à faire preuve de discrétion et de vigilance lors du transfert d’argent, car il s’est avéré que c’est l’un de leurs proches qui file la mèche aux bandits. Ce qui va dissuader quelques peu les malfrats, parce que sachant qu’ils seront rattrapés après leur forfait. Parallèlement, la Police nationale et la Gendarmerie nationale ont réussi à mettre hors d’état de nuire beaucoup de malfrats. Ce qui, selon le ministre Sacca Lafia justifie l’accalmie observée depuis un moment dans le pays. A cela l’opération dénommée « Mamba », par des patrouilles mixtes exécutées sur les grands axes routiers de nuit et de jour de façon discrète ont fini par dissuader les bandits.En réponse à la levée de certaines barrières de sécurité, le ministre Lafia justifie cette mesure par le souci de la libre circulation des biens et des personnes en vue d’accroitre la richesse. Malgré cela des mesures de sécurisation discrètes sont prises et beaucoup de bandits croupirent aujourd’hui en prison.

Un téléphone vert, un numéro GSM avec empreinte digitale

Le ministre de l’intérieur Sacca Lafia a révélé qu’en plus des ressources humaines, il faut moderniser les dispositions sécuritaires en utilisant les nouvelles technologies. Entre autres mesures soulignées, se trouve l’installation en cours d’un téléphone vert qui joint le ministère. Ainsi, sur tous les points du territoire national, une fois que l’alerte sera donnéeen cas de braquage, ou autres cas d’insécurité, le commissariat de police ou la brigade de gendarmerie le plus proche sera saisi pour intervention d’autant plus que les Forces de sécurité sont mieux équipées a révélé Sacca Lafia. Pour rappel, la Gendarmerie nationale vient de bénéficier d’une quarantaine de véhicules, et d’ici à là la Police nationale en sera dotée également. Le téléphone mobile étant le moyen le plus utilisé par les réseaux mafieux, le ministre de l’intérieur a pris les dispositions par un décret afin que d’ici à là, chaque détenteur de carte Sim soit enregistré avec les empreintes digitales du propriétaire. De plus, il ne sera plus permis que la même personne détienne plusieurs cartes Sim d’un même opérateur Gsm. Ces mesures visent à faciliter la traçabilité des appels. D’après les explications du ministre de la sécurité publique, ces mesures modernes sont accompagnées par l’équipement des Forces de sécurité (Police et gendarmerie)

Grand banditisme et terrorisme

Le ministre de l’intérieur Sacca Lafia n’a pas occulté l’environnement sous régional et international secoué par les actes de grand banditisme et de terrorisme. Sur ce, il a levé un coin de voile sur quelques dispositions. Entre autres, les exercices de cohésion entre l’unité d’élite de la Police nationale (RAID) et celle de la Gendarmerie nationale (GIGN) avec des tireurs d’élite très équipées. En plus de cela, il sera incessamment installé un secrétariat contre la radicalisation du terrorisme et qui sera composé des hommes et femmes aguerris et expérimentés à travers la coopération américaine et française.

En somme, sans tambour ni trompette, le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Sacca Lafia s’emploie à redonner la quiétude aux populations, ainsi qu’au personnel de la sécurité où il entend respecter sur toute la ligne la chaine de la hiérarchie, et améliorer les conditions de travail des agents de la police.

aCotonou

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE