Perspective du vote du Budget de l'Etat, révision constitutionnelle : Talon échange...

Perspective du vote du Budget de l'Etat, révision constitutionnelle : Talon échange avec des députés

0
PARTAGER

Dans les jours à venir, l'Assemblée nationale doit se pencher sur l'étude du Budget de l'Etat exercice 2017. Et si le président de la République devrait rester fidèle à ses propos tenus, d'ici à décembre, le projet de révision de la Constitution devrait atterrir sur la table des parlementaires. Mesurant l'importance de ces deux tâches à accomplir par les députés qui, pour la plupart, sont remontés contre certains agissements du gouvernement, Patrice Talon a démarré une concertation avec eux. Hier, mercredi, le chef de l'Exécutif a reçu, aussi bien des députés du groupe parlementaire Union fait la Nation que leurs collègues émanant d'autres groupes à l'Assemblée nationale. Plusieurs sujets dont les deux sus cités, ont été abordés. Des informations glanées ici et là, le budget de l'Etat à venir s'élève à plus de 2000 milliards de FCfa, largement au-dessus de ce qu'a connu le Bénin sous les 10 ans du régime Yayi Boni. Mais ce qu'il faut déjà retenir est que, selon nos sources, le gouvernement du Nouveau départ va exécuter ce budget à plus de 100%. Sur la question de la révision institutionnelle et constitutionnelle, Patrice Talon a rassuré les élus du peuple qu'il fera la consultation populaire dans un bon climat. Espérons qu'à l'issue de cette rencontre, c'est désormais la lune de miel entre le chef de l'Etat et les parlementaires notamment ceux se réclamant de la majorité parlementaire. Qu'il vous souvienne que le mois dernier, les députés Guy Mitokpè et Louis Vlavonou ont successivement déploré le fait que l'Exécutif ne consulte pas sa majorité au Parlement avant la prise de certaines décisions parfois objets de débats à l'Hémicycle. Mieux, qu'il vous souvienne de ce dribble du gouvernement quant à la réduction de la carte universitaire en dépit des assurances qu'il y aura un séminaire pour une meilleure compréhension. Certainement qu'on a réussi à aplanir les divergences.

J.B.


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE