Patrice Talon invité à rester vigilant face aux soutiens tous azimuts

Patrice Talon invité à rester vigilant face aux soutiens tous azimuts

0
PARTAGER

Ils se sont réunis au sein de la fédération des mouvements et associations des coalitions de la rupture dénommée les ce mercredi à Cotonou. L’objectif de leur rencontre avec la presse était de fustiger les déclarations de soutiens tous azimuts à l’endroit du nouveau président élu Patrice Talon.

Ces jeunes pensent que « ceux-là qui ont combattu corps et armes les projets de société » de Partice Talon alors qu’il était en campagne électorale « ne peuvent en aucun cas bien les exécuter ». Mieux, ils invitent par la voix de leur président Victor Ahouangan, tous « ceux qui font des déclarations tous azimuts à prendre leur mal en patience et d’assumer leur choix d’avant victoire de Patrice Talon, en restant opposant au projet de société du Président élu Patrice Talon ». Ils interpellent notamment « les partisans du PRD, de la RB, du corps de Christ, ce corps qui a été à la base de tous les dérapages du président Boni Yayi, les fous du roi sans oublier les leaders et députés » ayant soutenu le président sortant Boni Yayi tout au long de son mandat.
Tout en réitérant leur soutien au nouveau chef d’Etat élu, ces jeunes demandent à ce dernier de ne pas basculer de la ligne qu’il s’est tracé et suivant laquelle, le peuple lui a fait confiance.
Aussi demandent-ils au président Talon de ne pas faire confiance aux auteurs desdites déclarations et « oublier les vrais artisans de la victoire de la rupture ».

Ils suggèrent par ailleurs que le chef de l’Etat entrant prenne la responsabilité d’annuler les derniers concours de recrutement au profit du ministère des finances, et d’accorder une subvention et une attention particulière aux écoles privées « qui éduquent et enseignent plus d’enfants et exploitent autant d’enseignants. Les conférenciers souhaitent également que Patrice Talon pense « à la construction des bâtiments administratifs pour diminuer des charges locatives » et de mettre sur pied des commissions pour vérifier la gestion de tous les ministères et société d’Etat et analyser « des dossiers » qui ont secoué le pays ces dix dernières années. Ils évoquent principalement « les dossiers CEN SAD, ICC Services, la Construction du siège de l’Assemblée Nationale, la Construction des logements sociaux de Lokossa » pour ne citer que ceux-là.

Amir NABIL

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE