Patrice Talon, de l’ombre à la lumière

Patrice Talon, de l’ombre à la lumière

0
PARTAGER

En 2006 et en 2011, on entendait dans l’entourage immédiat de Boni Yayi parler d’un puissant homme d’affaire du nom de Patrice Talon. En ce temps, il était difficile de mettre un visage sur le nom, tellement l’homme n’aimait pas apparaître en public. Dans le moteur de recherches de Google, si vous tapez Patrice Talon, seulement une petite photo montrait le visage d’un homme à tel point qu’on se posait mille et une questions sur l’identité réelle de l’homme d’affaire. Le peuple béninois n’a commencé par mettre réellement un visage sur le nom Patrice Talon qu’au moment où il est entré en disgrâce avec Boni Yayi. Les affaires Pvi, tentative d’empoisonnement et de coup d’Etat ont fini par révéler l’homme au grand public. Depuis, il ne cesse de monter. Son nom est devenu le symbole de la résistance contre un régime. Alors qu’il était programmé pour faire partie des brisés du régime, il en est devenu un rescapé. Il n’en fallait pas plus pour mériter l’admiration des Béninois. Surfant sur cela, Patrice Talon décide de briguer la magistrature suprême. Mais là encore, une fois le top donné, il était considéré comme l’éléphant annoncé mais qui est venu avec un pied cassé parce que ne bénéficiant pas du soutien des grandes formations politiques. Un autre outsider Sébastien Ajavon est venu lui ravir la vedette sur le terrain du soutien des partis et personnalités politiques. N’empêche, l’homme est un habitué des joutes électorales. Il a installé un siège de campagne dans tous les 546 arrondissements du pays et là où les autres candidats faisaient un travail superficiel, les lieutenants de Patrice Talon, eux, faisaient un travail de fond. Quoi de plus normal que son nom soit sur toutes les lèvres au soir du premier tour de la présidentielle. Selon les tendances recueillies après les dépouillements, Patrice Talon serait largement en tête dans les départements du Littoral, de l’Atlantique et du Zou. Ce qui lui assurerait une position confortable pour être au second tour.

Bertrand HOUANHO

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE