Passation de charges au ministère de l’intérieur : Placide Azandé s’en va,...

Passation de charges au ministère de l’intérieur : Placide Azandé s’en va, Toussaint Adjéhounou s’installe

0
PARTAGER

La passation de service entre les ministres de l’intérieur, de la sécurité publique et des cultes sortant et entrant a eu lieu hier en présence de plusieurs membres du gouvernement, des députés à l’Assemblée nationale et des Directeurs généraux, techniques et centraux des ministères.
Placide Azandé a passé exactement huit (08) mois vingt (20) jours à la tête du Ministère de l’intérieur, de la sécurité publique et des cultes (Mispc). Hier, il a rendu grâce à Dieu et un vibrant hommage au chef de l’Etat. « Je pars avec un sentiment de devoir accompli. J’ai servi la République avec loyauté. Le bilan est là. J’ai fait ce que j’ai pu », a affirmé Placide Azandé. Le Mispc entrant, Toussaint Adjéhounou a mis l’accent sur la sécurité des biens et des personnes, la sécurité électorale et la paix. « J’ai pris la mesure de l’enjeu électoral, j’ai pleine conscience de mes responsabilités. C’est pourquoi, ma priorité sera de veiller à ce que le processus électoral soit conduit jusqu’à son terme dans un environnement paisible, stable et sécurisé », a-t-il annoncé. Toussaint Adjéhounou veut compter sur les forces de l’ordre et de sécurité publique, les acteurs politiques, le personnel à divers niveaux du Mispc, les élus locaux, les têtes couronnées, les chefferies traditionnelles, les chefs des confessions religieuses, les hommes des médias et d’autres couches de la société pour relever ce défi. « Il y a donc lieu pour chacun de nous, non seulement d’éviter en tout temps et en tout lieu tout acte susceptible de troubler l’ordre public mais aussi et surtout d’en dénoncer les présumés auteurs aux forces de sécurité. Comme vous le devinez, la sécurité n’est pas l’affaire des seules forces de sécurité mais elle nous concerne tous et chacun de nous doit en cette période sensible œuvrer pour l’affermissement de l’autorité de l’Etat en respectant les textes de la République », a-t-il expliqué avant de rendre un vibrant hommage à son prédécesseur, Placide Azandé.
Des mesures fortes
Face aux menaces terroristes, à la cybercriminalité et autres crimes organisés, le Ministre Toussaint Adjéhounou entend apporter la riposte appropriée. Il sera proactif sur ces questions sensibles. « Je mettrai l’accent sur la recherche et le traitement de l’information criminelle et sur les mesures de prévention de ces crimes sans pour autant abandonner la répression », a-t-il indiqué.
Sandric DIKPE

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE