Partage du gâteau à la coalition de la rupture : Déjà des...

Partage du gâteau à la coalition de la rupture : Déjà des dissensions

1
PARTAGER

Alors que l’ours n’est pas encore tué, on est déjà en train de vendre sa peau à la coalition de la rupture. Au sein de la coalition Avenir d’un Bénin triomphant (Abt), une guerre de positionnement fait rage entre les purs Abt et les ouvriers de 25e heure. La cause, la place qui revient à cette coalition au sein du prochain gouvernement de Patrice Talon. Alors qu’elle fait partie des dernières recrues Abt, celle que d’aucuns surnomment la dame de fer, trouve qu’elle a droit à une place dans le prochain gouvernement si Patrice Talon prenait effectivement le pouvoir le 06 avril prochain. Niet, rétorquent ceux qui, depuis 10 ans, traversent le désert aux côtés de leur leader Abdoulaye Bio Tchané. Pour ces derniers, s’il y a une place qui revient à la coalition Abt dans le prochain gouvernement, elle devrait revenir de droit à un pur produit Abt, qui est resté fidèle à son engagement depuis 10 ans. Et ce n’est pas des cadres compétents qui manquent dans l’entourage immédiat d’Abdoulaye Bio Tchané. Pour eux, c’est déjà une chose de laisser, quelqu’un qui n’a épousé la cause de ABT qu’à la veille du lancement de la campagne pour le 1er tour du scrutin, jouer les premiers rôles. Mais que celle-ci pousse l’outrecuidance jusqu’à réclamer la place qui revient à la coalition dans le prochain gouvernement, c’est plus que ne peuvent tolérer les caciques de Abt. Ils tiennent mordicus donc, au risque de créer un climat délétère au sein de ladite coalition, à ce que cette place soit attribuée  à l’un d’entre eux. Voilà qui donne les couleurs de ce que pourrait être dans les jours à venir l’ambiance au sein de ce regroupement hétéroclite de politiciens aux intérêts divergents autour du candidat Patrice Talon.

M.M

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. kelle tristesse au sein de mon pays le bnin? ke les bninois ki n’ont pas encore cmpri la chose vienne lire ceci.

LAISSER UN COMMENTAIRE