Ouverture ce jour de la 3ème session extraordinaire de l’année

Ouverture ce jour de la 3ème session extraordinaire de l’année

0
PARTAGER

Les députés sont conviés au palais des gouverneurs ce jour pour l’ouverture de la 3e session extraordinaire de l’année. le report pour ce jour est dû l’ouverture manquée du jeudi dernier par défaut de quorum. Il faut préciser que la session extraordinaire est convoquée pour satisfaire une demande exprimée par le gouvernement au sujet d’une série de ratification d’accord de crédit pour un montant cumulé de 79,6 milliards. Il est question de six accords au total et portant entre autres sur l’accord de prêt de la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA), d’un montant de 05 millions de $ US, soit 2,75 milliards de FCFA environ au profit du Fonds National de la Microfinance.

Celui de la Banque Islamique de Développement (BID) d’un montant de 30 millions de $ US, soit 16,5 milliards de FCFA environ relatif au financement de la deuxième phase du Programme Intégré d’Appui à la Microfinance (PIAMF II) et l’accord de prêt sur les ressources du Fonds de Solidarité Islamique pour le Développement (FSID) d’un montant de 20 millions de $ US, soit 11 milliards de FCFA environ relatif au financement de la deuxième phase du Programme Intégré d’Appui à la Microfinance (PIAMF II). Il y a aussi l’accord de prêt sous forme d’Ijara de la BID d’un montant de 12,70 millions de $ US, soit 6,985 milliards de FCFA environ relatif au financement du projet de construction de l’Université Polytechnique d’Abomey et de la deuxième phase du projet de construction de l’Université d’Agriculture de Kétou et l’accord de prêt sous forme d’Istisna’a de la BID d’un montant de 141,40 millions de $ US, soit 79,20 milliards environ relatif au financement du projet de construction de l’Université Polytechnique d’Abomey et de la deuxième phase du projet de construction de l’Université d’Agriculture de Kétou.

La commission des finances rend disponibles trois rapports à examiner
Aussitôt après l’ouverture de la 3ème session extraordinaire de l’année, les députés se mettront au travail comme souhaité par le président Adrien Houngbédji. Ce dernier a recommandé aux commissions permanentes concernées de rendre disponibles les rapports des dossiers à l’ordre du jour. Une insistance manifestée lors de l’ouverture manquée de la session extraordinaire. Ce qui a conduit ce jeudi même les membres de la commission des finances et des échanges à se mettre au travail. Au terme de leur rencontre, trois dossiers ont été examinés sur le total des six portés à l’ordre du jour de la session extraordinaire. Une occasion pour le ministre de l’enseignement supérieur et son collègue de la fonction publique et des affaires sociales de plancher devant ladite commission au sujet des dossiers examinés et concernant le développement de l’enseignement supérieur sans oublier le renforcement du programme de microfinance initié par le régime défunt. De sources bien informées, les trois dossiers concernent le projet de construction de l’Université Polytechnique d’Abomey et de la deuxième phase du projet de construction de l’Université d’Agriculture de Kétou ainsi que celui du financement de la deuxième phase du Programme Intégré d’Appui à la Microfinance (PIAMF II).

Nicaise ZOMAHOU

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE