Nouvelles mesures dans la filière coton:Les producteurs encouragent Talon

Nouvelles mesures dans la filière coton:Les producteurs encouragent Talon

0
PARTAGER
 

Ils ne l’oublieront pas de si tôt. La décision du gouvernement de la Rupture de faire supporter par les égreneurs, les diverses subventions de l’ordre de 40 milliards dans la filière coton laisse plusieurs producteurs admiratifs. Ils ont à l’unanimité, salué l’engagement du régime et de son président.

Longtemps martyrisés et pressurés, les producteurs de l’or blanc retrouvent enfin le sourire. L’espoir renaît de plus bel, car, les nouvelles sont très bonnes pour le coton béninois. L’actuel président de la République prend en main les choses avec un engagement affirmé de contribuer sensiblement à prôner l’égalité des chances dans le secteur. Ce geste est très apprécié des producteurs qui y voient une volonté de soulager les caisses de l’Etat en faisant des économies de plusieurs dizaines de milliards aux béninois. Ne serait-ce que dans le secteur cotonnier, plus de 40 milliards de FCfa viennent d’être économisés dans les caisses de l’Etat. En effet, au lieu de pomper les caisses déjà en souffrance pour subventionner le coton, le chef de l’Etat a convaincu les égreneurs à en porter les charges. Ce qui vient s’ajouter à une série de mesures déjà prises pour relancer la filière. C’est autant de raisons qui ont motivé les producteurs à tirer un coup de chapeau au régime actuel. Ils exhortent les cadres et ministres à accompagner cet effort de développement du numéro 1 du Bénin. « Nous appelons les cadres du ministère de l’agriculture et de l’Elevage à une grande collaboration afin que cette volonté du Chef de l’Etat et du gouvernement soit réalisé pour le bonheur de tout le peule béninois en général et de tous les acteurs de la filière en particulier », ont-ils déclaré. En deux mois seulement, le régime de la Rupture a réussi à bouger les lignes dans plusieurs secteurs. Au-delà du coton où l’on voit poindre un horizon radieux pour les braves producteurs, il y a plusieurs autres secteurs névralgiques où de profondes réformes sont en train d’être opérées. Il s’agit entre autres de l’administration publique, de l’économie, de la diplomatie et bien d’autres. Pour l’instant, c’est l’heure du grand nettoyage. Les nids de corruption et de détournement sont en train d’être démantelés l’un après l’autre par les experts qui veillent au grain. Parallèlement, le gouvernement a imposé un train de vie sobre et décrété des mesures audacieuses de restriction des dépenses publiques. Ces grandes réformes portent l’espoir d’un progrès jamais égalé dans un délai bref. D’ici, là, les visages seront déridés, le sourire cèdera place à la hantise actuelle car ce qui se prépare est plus que rassurant pour chacun et pour tous. C’est d’ailleurs ce qu’ont compris les producteurs qui sont déjà à fond dans le processus de réformes lancé par le gouvernement de la rupture. Ils ont sans défaillir, émis leur avis favorable en vue de la réorganisation du secteur cotonnier.
AT

Un message, un commentaire ?

 
Offre Spéciale Global Service plus
LIRE DANS LA MEME RUBRIQUE
20 juin 2016

20 juin 2016

20 juin 2016

20 juin 2016

20 juin 2016

20 juin 2016

18 juin 2016

17 juin 2016

17 juin 2016

17 juin 2016

17 juin 2016

17 juin 2016

17 juin 2016

16 juin 2016

16 juin 2016

16 juin 2016

16 juin 2016

16 juin 2016

15 juin 2016

15 juin 2016

0 | | | | | | | | | |
 
 
 

 

 

 

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE