Non-désignation des représentants de l’Assemblée au Cos et aux Cca: Pas de...

Non-désignation des représentants de l’Assemblée au Cos et aux Cca: Pas de cadeau entre le Prd, l’Un et la Rb ; les Fcbe divisées

0
PARTAGER

La plénière qui devait connaître de l‘adoption des listes des représentants des membres de l’Assemblée nationale, dans le Conseil d’orientation et de Supervision (Cos) et la Commission communale d’actualisation (Cca), n’a pas pu aller à son terme hier mardi 19 juillet à l’Assemblée nationale.

Les députés sont toujours bloqués en ce qui concerne la désignation de leurs représentants au Cos et les Cca. Ouverte hier mardi, la plénière au cours de laquelle ils doivent s’y pencher a été suspendue par le président de séance qui a fait savoir aux députés que les listes attendues ne sont pas prêtes. Pour cette raison, elle a été renvoyée au lundi 25 juillet prochain. En effet, annoncée successivement vendredi, lundi et enfin hier mardi, la plénière qui doit adopter le rapport de la Commission des lois sur le point inscrit à l’ordre du jour peine à examiner les listes des représentants des élus du peuple dans ces différents organes (Cos et Cca). Les raisons de cette tergiversation se trouvent dans la poursuite des tractations devant aboutir au choix des positionnements sur les listes. Au sein des deux blocs, majorité parlementaire (42 députés) et opposition parlementaire (41), personne ne veut céder place à l’autre. Plusieurs noms proposés par certains groupes parlementaires ne requièrent pas l’assentiment d’autres groupes. Surtout qu’au sein du Cos les places sont réduites, les groupes parlementaires tels que l’Union fait la Nation, la Rb et le Prd, tiennent à désigner un et/ou deux des cinq membres qui reviennent à leur camp. Le même problème se pose du côté de l’opposition parlementaire où les anciens députés Fcbe ne veulent laisser aucune chance à leurs alliés. Les discussions s’achoppent au sein des groupes et les tractations vont bon train. Espérons que jusqu’à lundi prochain, chacun des blocs trouve le consensus.

Martin Aïhonnou (Coll)

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE