Nominations sous Talon : La Rupture ferme la bouche aux syndicalistes

Nominations sous Talon : La Rupture ferme la bouche aux syndicalistes

0
PARTAGER

Vers une gouvernance Talon univoque ? Tout porte à le croire quand on sait le rôle important que jouent les syndicats en matière de veille citoyenne là où les acteurs politiques et de la société refusent d’assumer. En effet, depuis que la machine Rupture s’est installée, on peut constater son « affection » particulière pour les partenaires sociaux. L’un après l’autre, ils sont casés. Tout était parti d’une rumeur qui s’est confirmée par la suite. Aubin Adoukonou qui a secoué le ministère de l’Enseignement secondaire sous le ministre SoumanouDjimba, est bombardé Directeur général du Centre national de sécurité routière (Cnsr). Ça  ne sera pas tout. A la suite de M. Adoukonou, c’est son camarade Modeste Toboula du ministère de l’Environnement qui a été fait Directeur général du Fonds national pour l’environnement et le climat (Fnec) puis vlan ! Jute quelques jours après, Modeste Toboula a été promu Préfet du Littoral. Et le dernier acte en dateet qui vient corroborer tout, c’est la récupération de Jacques Ayadji du ministère des Transports. Il est récemment nommé Directeur général des travaux publics par intérim. Voilà le modus operandi du gouvernement de la Rupture. A qui le tour dans le monde syndical ? On espère qu’en retour, ces syndicalistes désormais au couvent, ne vont pas vendre leur arme au diable.

Worou BORO


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE