Nomination d’un Directeur des renseignements et des enquêtes douanières : Talon sauve...

Nomination d’un Directeur des renseignements et des enquêtes douanières : Talon sauve Jacques Yempabou

1
PARTAGER

Jacques Yempabou dirige désormais la Direction du Renseignement et des enquêtes douanières à la Direction générale des douanes et des droits indirects. L’arrêté constatant sa promotion a été publié le jeudi 02 juin 2016. Le jour où le Parlement devrait se prononcer sur la démission dudit député conformément à la décision DCC 15-249 de la Cour constitutionnelle. Certains analystes n’ont pas hésité à établir le lien entre les deux évènements. Pour eux, le Chef de l’Etat  est intervenu pour sauver son protégé. Si le député Yempabou avait été démis hier, il ne se rongerait pas longtemps ses ongles à la maison. Patrice Talon lui a trouvé un point de chute peut-être plus  motivant que le Parlement. Ce jeudi, la démission n’a pas été votée. L’arrêté ministériel vient donc couper l’herbe sous les pieds deun ami qui l’a soutenu lors de la présidentielle de 2016. Jacques Yampabou faisait en effet partie de l’aile Barnabé Dassigli de l’Alliance nationale pour la démocratie et le développement (And) qui s’est battue pour le candidat Talon. C’est un combattant de la première heure qui a été favorisé. Comme lui, plusieurs fidèles du successeur de Yayi Boni ont déjà été nommés à des postes de responsabilité.  L’ancien ministre de la Communication, Gaston Zossou a pris hier la tête de la Loterie nationale du Bénin (Lnb). La semaine écoulée, Antoine Dayori prenait les rennes du Centre national  des chargeurs du Bénin (Cncb) en tant que Directeur général. Richard Allossohoun, un autre lieutenant de Patrice Talon a été promu Directeur général adjoint du même centre. C’est aussi des proches du Chef de l’Etat qui détiennent les maroquins de la Justice, de l’Intérieur et de la Défense nationale. Plusieurs autres fidèles du numéro 1 béninois attendent toujours leur nomination puisqu’ils avaient contribué à l’effort de guerre durant la présidentielle.

A.S.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE