Accueil Politique

Nicéphore Soglo : « personne ne peut nous arracher la RB »

0
PARTAGER

En démonstration de force ce jeudi, le président d’honneur de la Renaissance du Bénin Nicéphore Dieudonné Soglo, accompagné pour la circonstance de sa femme, l’honorable Rosine Soglo s’est rendu à Abomey où devrait se tenir le congrès prévu ce vendredi par les réformistes. Face aux fondeurs qui tiennent coûte que coûte en l’organisation d’une nouvelle commission devant siéger à la Mairie de Cotonou, la famille Soglo a sonné le glas de la grande mobilisation et dérouté Geoges Bada et Compagnie.  Cette rencontre qui s’est tenue le jour du congrès de la partie réformiste aura à n’en point douter une répercussion sur la tenue du congrès du camp de Georges Bada prévu pour le samedi prochain.

« Personne ne peut nous arracher la RB », a fièrement rétorqué Nicéphore Soglo face à ses militants.

Cette descente du couple Soglo pratiquement à la veille de la tenue du congrès extraordinaire de refondation en préparation par le camp des réformistes présidés par le Maire d’Abomey Calavi, Georges Bada; loin d’être une descente de mobilisation de militants pour le congrès vise plutôt à une sorte de séance de vérité entre la population d’Abomey et les deux personnalités qui ont toujours incarné la Rb depuis sa création; afin de dissuader les militants à emprunter à s’associer au camp présidé par Georges Bada.

« Ce n’est pas Léhady qui est visé mais moi »

A en croire les propos de Rosine Soglo, ex-présidente du parti, la crise qui secoue actuellement le parti est l’oeuvre qu régime en place qui cherche à le punir pour s’être liguée contre le projet de révision constitutionnelle. « Ce n’est pas Léhady qui est visé mais moi parce que parce que j’ai dit non à la révision » a t-elle laissé entendre devant des centaines de militants mobilisés à maison des jeunes d’Abomey devenue subitement très exiguë pour contenir la foule de militants, de sympathisants et d’inconditionnels du parti de la Renaissance du Bénin.


Source : Beninwebtv

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here