Monsieur le maire

Monsieur le maire

1
PARTAGER

Par : Giscard AMOUSSOU

On sait que vous avez du talent et tout le monde vous célèbre mais épargnez-nous du fleuve qui nous inonde. S’il vous plaît monsieur le maire, beaucoup parle de vous. Que ce soit en bien ou en mal, vous aviez l’obligation de rendre la ville propre. Il n’est pas un secret pour personne monsieur le maire que votre opération 3CI est déjà inondée. Monsieur le maire l’environnement n’est pas toujours sain dans notre ville lumière. Monsieur le maire faites agir votre instinct pour nous offrir du beau, de bien et d’agréable dans la ville. Monsieur le maire même si vous doutez des compétences de certains de vos collaborateurs s’il vous plaît monsieur le maire, travaillez de manière à rendre la ville plus propre. Monsieur le maire jugez-vous même de l’État de la ville après plus de 65 ans d’indépendance. Même si vous n’avez gérer que pour un an déjà, vous aviez vu faire votre papa pour nous donner du beau, d’agréable. En attendant monsieur le maire que certaines populations devenues après les dernières pluies, des batraciens, trouvent un refuge, vous même agissez. Monsieur le maire je vous sais très actif et bien dynamique. Même si les 3 CI n’ont pas tenu la promesse des fleurs, vous pouvez faire autrement. Monsieur le maire ayez à cœur comme c’est de votre devoir la souffrance des populations. Monsieur le maire, oui la ville de Cotonou a besoin d’un budget aussi colossal que celui de l’État pour développer réellement mais avec le maigre moyen vous pouvez mieux faire. Commencer à rendre de plus en plus sain l’environnement immédiat, que cela transparaît dans votre action comme voulant transformer Cotonou en Japon selon la volonté de l’autre homme fort. Monsieur le maire vous êtes »jeune » comme on a tendance de dire alors faites quelque chose pour la jeunesse de Cotonou qui n’a de distractions que la cybercriminalité, la drogue et le sexe. Monsieur le maire il faut créer des zones de loisirs sains pour eux. Monsieur le maire pensez à ressusciter les feux tricolores qui dorment dans la ville de Cotonou. Oui monsieur le maire vous aviez montré et démontré votre engagement dans sous votre géniteur à donner une beauté à la ville. Aujourd’hui montrez qu’en son absence dans le conseil vous optez pour un nouveau départ. Monsieur le maire votre voix compte pour que Cotonou sorte de cet assoupissement.

aCotonou

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE