Mise à jour du fichier électoral : les membres du Cos-Lépi 2016...

Mise à jour du fichier électoral : les membres du Cos-Lépi 2016 prennent fonction

0
PARTAGER

Avec plus d'un mois de retard, les membres du Cos-Lépi (Conseil d'orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée) ont été installés ce lundi 22 août 2016. Ils ont prêté serment devant les membres de la Cour constitutionnelle qui les a ainsi renvoyés à leur mission de supervision de la mise à jour du fichier électoral.

Le Cos-Lépi, censé être installé le 1er juillet comme le prévoit le code électoral, compte 11 membres dont neuf députés. Ceux-ci ont été désignés fin juillet par l'Assemblée nationale. Il s'agit de Cyprien Togni, Gilbert Bangana, Idrissou Bako, Simplice Dossou Codjo, Badirou Aguémon, Louis Vlavonou, Gérard Gbénonchi, Adolphe Djiman et Issifou Amadou. Les deux autres sont Alexandre Biaou et Joseph Conti respectivement directeur général de l'Insae (Institut national de la statistique et de l'analyse économique) et directeur général de l'Etat civil.

Le président de la Cour constitutionnelle, leur a rappelé les tâches qu'ils auront à accomplir, prévues par l'article 219 du Code électoral, notamment "définir les orientations stratégiques de l'Agence nationale de traitement (Ant)".

L'Agence nationale de traitement (Ant) dont le Cos supervisera le travail, est l'organe technique de gestion du fichier électoral. Elle assure, aux termes de l'article 223 du code électoral, "l'informatisation et le traitement des données du fichier électoral national". C'est elle qui s'occupe des travaux d'apurement, de mise à jour et de correction du fichier électoral qui prend en compte tous les citoyens béninois âgés d'au moins 12 ans. C'est à partir du fichier électoral que l'Ant va générer la Lépi, prenant en compte les citoyens en âge de voter.

Les membres de l'Ant qui succèdent au Cnt, sont aussi connus. Ils avaient prêté serment le 29 juin dernier à la Cour d'appel de Cotonou. Ce sont cinq membres à savoir Jean-Claude Ahouanvoébla, Issiakou Souleymane, Aurèle Quenum, Labou Djibril Amadou et Bonaventure Gagnon, régisseur général de l'Agence.

Après avoir reçu le serment des membres du Cos-Lépi, le président de la Cour constitutionnelle a invité ces derniers à privilégier le "consensus" durant l'exercice de leur fonction. "La République attend de vous un travail impeccable accompli avec conscience, professionnalisme, dans les délais légaux, c'est-à-dire au plus tard le 31 janvier 2017 et dans le respect des prérogatives de l'Ant", leur a signifié Théodore Holo.

L'actualisation du fichier électoral se fera sur la base de la Lépi qui a servi à la dernière élection présidentielle. Le travail du Cos-Lépi ne devrait pas être de grande ampleur. "Il ne vous restera donc qu'à prendre en compte et à intégrer au fichier électoral que les électeurs omis ou qui viennent d'atteindre la majorité", a dit le président de la Cour constitutionnelle.

Le Cos-Lépi va élire en son sein un bureau de trois membres : un président, un vice-président et un rapporteur. 

 

Vincent Agué


ORTB

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE