Médiateur de la République :la session annuelle ouverte

Médiateur de la République :la session annuelle ouverte

0
PARTAGER

Plusieurs personnalités étaient à la salle de conférence de l’Institution du Médiateur de la République le jeudi 17 Novembre 2016. Loin des audiences habituelles, ces cadres de l’administration publique dont le préfet du département de l’Ouémé, les représentants de plusieurs ministères et structures de l’Etat étaient au côté de Joseph Gnonlonfoun pour assister à l’ouverture de la session annuelle édition 2016 de l’Institution.

Procédant à l’ouverture de ladite session, Me Joseph Gnonlonfoun rappelle  au public, la mission de paix entre les parties que joue l’Institution dont il est à la charge.  Dans sa mission de facilitateur et de réconciliation, l’autorité a ouvert cette session annuelle sous le signe d’un dialogue franc et de concession dans un environnement où souvent chacun des parties en conflits tente de durcir sa position. ‘’Loin des convocations, ce sont des invitations qui sont adressées aux personnes et structures concernées pour un règlement à l’amiable des dissensions dira Joseph Gnonlonfoun’’. Dans sa quête de paix et de quiétude le Médiateur de la République se propose même d’aller au contact des  dissidents au cas où le consensus tardait à venir lors des audiences. Les parties concernées par cette session   sont 20 structures comprenant 15 ministères, trois communes et deux établissements publics.  L’objectif de cette session qui dure deux semaines  est d’accroître le taux de réponses aux demandes d’intervention adressées par le Médiateur de la république aux ministères, communes et établissements publics , donner davantage satisfaction aux usagers du Médiateur de la République ; établir une meilleure collaboration entre le Médiateur de la République et les administrations publiques ; Accroître la visibilité de l’institution du Médiateur de la République auprès du public et des cadres de l’administration en charge des dossiers  et redorer l’image de l’administration publique auprès de ses usagers. Les dossiers programmés pour être étudiées ont rapport  aux  affaires domaniales et foncières, à la carrière des agents, aux  pensions de retraite, au reversement des cotisations sociales, aux  problèmes de facturation, à  la gestion des bourses des étudiants, aux  créances sur l’Etat ou sur les collectivités locales, aux  licenciements abusifs.  A rappeler que la session prend fin le 04 Décembre prochain.

Charles HONVOH


pressej.info

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE