Martin Assogba, président Ong Alcrer : « C’est de la diversion »

Martin Assogba, président Ong Alcrer : « C’est de la diversion »

3
PARTAGER

« Ce qui s’est passé à Abidjan, c’est de la diversion. C’est du temps perdu pour notre président patrice Talon. Il a plus important à faire que de suivre Yayi dans ses dérives. Moi, je demande au président Talon de ne pas se laisser prendre à ce jeu de Yayi Boni.

Puisque tel qu’on le connait, il va le trainer dans tous les pays et ne lui laissera pas le temps de s’occuper de son projet de société qu’il nous a présenté. Il faudrait que le président se départe de ce jeu divertissant aux fins de le mettre devant le fait accompli. Il ne faut pas qu’il l’écoute. Et surtout, qu’il dise à d’autres éventuelles personnes qui l’appelleraient pour une quelconque autre rencontre de venir à Cotonou. Et puis, ce n’est pas parce qu’ils ont emmené le président Talon pour aller le chambrer à Abidjan qu’il ne nous fera pas l’état des lieux. Nous voulons voir clair dans les différents scandales. Cen-Sad, machines agricoles et autres. Mon assassinat manqué, les concours frauduleux, nous voulons voir clair. Parce que s’il ne le fait pas, il nous verra sur son dos. Puisque nous le prenons aux mots. Il a promis qu’il fera de la lutte contre la corruption un combat de tous les jours et qu’ils n’épuiseront pas les efforts inlassables de la justice et de la société civile destinés à mettre un terme à l’impunité. Donc, nous l’attendons sur ce terrain. Il ne faut pas qu’il se laisse divertir. »


 

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

  1. c’est folklore tout cela ce qui est touchant c’est que Yayi ne sait pas oublier yayi ne sait pas pardonner heureusement qu’il n’est pas Dieu

  2. Trs belle analyse de la part de Mr Matin Assogba. yayi boni dgage et laisse nous respirer nous respirer mieux car s’il avait bien fait les bninois lui auraient accord

LAISSER UN COMMENTAIRE