Marcellin Bocovê : « Nous voulons bien continuer, mais la subvention d’abord...

Marcellin Bocovê : « Nous voulons bien continuer, mais la subvention d’abord »

0
PARTAGER

La deuxième phase du championnat aurait elle du plomb dans l’aile ? C’est une interrogation qui survient après la réaction de Marcelin Bocovê, président l’Association de la Vallée Omnisports (ASVO), l’un des représentants des huit clubs de Ligue 1 et 2 rencontré dans la soirée de ce mardi 31 mai au Ministère des sports. Selon ce dernier, si la Ligue de Football du Bénin ne met pas à leur disposition (Les clubs) le minimum, pas la peine qu’ils continuent de jouer.
« Nous nous étions entendus avec les responsables de la Ligue de Football sur certaines bases avant de démarrer le championnat de transition. Pour ce que nous avons supporté jusque là, nous avions estimé que sans la subvention, on ne peut enclencher la deuxième phase du championnat. Ce n’est pas qu’on veut boycotter quoi que ce soit, mais retenez que ce n’est pas de notre faute au vue des accords. Moi en tant que président de club de Ligue 2 une journée de match c’est au minimum 500.000 FCFA. Si vous devez voyager loin, ce montant va accroître ! Nous voulons bien continuer, mais la subvention d’abord. On s’est rapproché de la Ligue et elle à son tour du Ministère des sports, en définitive on a compris que ce n’est pas demain la veille » a fait savoir le président Bocovê

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE