Manque de cohésion entre le gouvernement et la majorité parlementaire : Louis...

Manque de cohésion entre le gouvernement et la majorité parlementaire : Louis Vlavonou confirme le malaise naissant

0
PARTAGER

La majorité parlementaire a des difficultés à collaborer avec le gouvernement. Le député de l’Union fait la Nation (Un), Louis  Vlavonou a reprécisé sur Soleil Fm ce dimanche la confusion qui caractérise actuellement le groupe des élus soutenant les actions de Patrice Talon.

Le président Patrice Talon pourra-t-il gérer convenablement la majorité parlementaire acquise d’ailleurs à sa cause? Il est difficile de donner une réponse satisfaisante à cette interrogation. Mais des observateurs confient qu’il y a de l’eau dans le gaz. Ce dimanche, le député de l’Un, Louis Vlavonou a exposé aussi ses craintes. A l’entendre, il n’y a pas de dialogue ni de rencontre entre les membres du gouvernement et la majorité parlementaire afin d’harmoniser les points de vue face aux grands dossiers. Il n’existe donc pas de stratégies pour défendre le gouvernement au Parlement.  «Il n’y a pas de porte-parole de la majorité parlementaire. Chacun se dit très proche du gouvernement. On doit pouvoir savoir à qui le président (Patrice Talon, Ndlr) parle», a martelé Louis Vlavonou sur Soleil Fm. Il semble confirmer les frustrations étalées par son collègue Guy Mitokpè vers la fin du mois d’août.  «Je ne suis pas d’accord avec la manière dont les discussions sont menées avec la majorité parlementaire. Il y a une majorité qui se réclame aujourd’hui du président de la République et le président, avant toutes grandes réformes, doit consulter sa majorité parlementaire», avait indiqué en effet le jeune député face à un groupe de journalistes. « Même François Hollande, lorsqu’il pense que certains projets sont vitaux ou essentiels pour sa gouvernance, il appelle le camp socialiste et ils s’asseyent, ils débattent un débat franc entre eux. Même Obama pour ses plus grands projets, discute avec son camp démocrate d’abord», avait-il poursuivi pour dénoncer le mépris avec lequel est traitée la majorité parlementaire. Depuis le coup de gueule légitime de Guy Mitokpè, la situation ne s’est donc pas améliorée. C’est donc à bon droit que le député Louis Vlavonou l’a à nouveau évoquée ce dimanche. C’est un malaise naissant. Et c’est une certitude.  Le Chef de l’Etat perdrait beaucoup de fidèles en laissant le climat se détériorer entre le gouvernement et les députés soutenant ses actions. Il fera face prochainement à de grands challenges dont l’adoption des réformes politique et institutionnelle qu’il propose. Patrice Talon qui se dit  « Compétiteur né » se doit de juguler les frustrations exprimées pour se mettre à l’abri des surprises.   

A.S


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE