Maixent Accrombessi et Maged Abdelaziz parmi ceux qui dans l’ombre

Maixent Accrombessi et Maged Abdelaziz parmi ceux qui dans l’ombre

0
PARTAGER

L’Afrique a amorcé sa marche inéluctable vers le développement. Depuis quelques décennies, des progrès économiques exceptionnels sont enregistrés, la bonne gouvernance politique s’enracine dans le mode de gestion des affaires publiques, l’alternance démocratique est effective sous la vigilance des organisations de la société civile qui veillent aux grains…De nombreuses personnalités africaines œuvrent aujourd’hui pour accompagner l’Afrique dans son développement. Il est temps aujourd’hui de mettre en lumière cinq d’entre elles. Cinq décideurs africains qui font bouger cette région du globe.

Denis Mukwege, le docteur miracle héros des femmes africaines
Le gynécologue Denis Mukwege, 61 ans, connu pour son engagement en faveur des femmes victimes de viols en République démocratique du Congo. Il les opère et grâce à la chirurgie réparatrice qui leur rend leur dignité et leur joie de vivre.En hommage à celui qui les a « réparées », ces patientes ont donné à leurs enfants le nom du docteur. Pour Denis Mukwege, qui a opéré ces femmes dont l’appareil génital avait été détruit lors de viols barbares, ces jeunes enfants sont un immense symbole d’espoir pour l’Afrique. Depuis 1999, ce médecin aurait ainsi redonné leur dignité à près de 40 000 femmes.Ce héros moderne, nommé au Nobel, mène son combat à ses risques et périls dans un pays rongé par la guerre civile. En 2014 il a reçu le prix Sakharov pour la liberté de l’esprit remis par l’Union européenne. Plus qu’un sauveur de tant de femmes et filles, le dr Mukwege représente l’espoir.

Iliya Abbah, le visage de la lutte contre Boko Haram au Nigéria
Le Nigéria a nommé en juillet dernier le général Iliya Abbah, déjà engagé dans le combat contre les islamistes radicaux de Boko Haram, au poste de chef de la force militaire régionale, chargée de lutter contre d’éventuelles insurrections. Précédemment affecté aux opérations dans le delta du Niger, une région pétrolifère stratégique dans le sud du Nigéria, le général Abbah est aujourd’hui à la tête d’une force d’intervention multinationale à laquelle participent le Nigéria, le Niger, le Tchad, le Cameroun et le Bénin. Le nouvel homme fort de la lutte contre Boko Haram a sous ses ordres quelque 9 000 hommes.Les actes perpétrés par les islamistes radicaux – dont le chef, Abubakar Shekau, a fait allégeance à l’Etat islamique en mars dernier – ont fait plus de 15 000 morts depuis 2009.
Le général Abbah œuvre plus ou moins directement pour que la démocratie, encore assez fébrile en Afrique par endroits, devienne pérenne au Nigéria.

Maged Abdelaziz, une influence africaine sur la scène internationale
Âgé de 60 ans, cet ancien diplomate égyptien, notamment représentant du Caire auprès des Nations-Unies – où il a passé la quasi-totalité de sa carrière – de 2005 à 2012, est depuis trois ans le « Monsieur Afrique » de Ban Ki-Moon. « Il se concentre sur la revitalisation de l’ordre du jour relatif aux besoins spécifiques de l’Afrique, y compris grâce au Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), auquel le Secrétaire Général accorde une grande priorité ». A ce titre, M. Abdelaziz est chargé de promouvoir le développement du continent à l’international et travaille avec les représentants spéciaux et chefs de mission déployés en Afrique. Pour le diplomate égyptien, « l’Afrique a besoin de partenaires égaux, pas d’exploitation ».Avec la détermination de ce conseiller spécial Afrique du Secrétaire Général de l’ONU, le continent africain est entre de bonnes mains.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE