L’Union africaine appelle six de ses Etats membres à organiser des scrutins...

L’Union africaine appelle six de ses Etats membres à organiser des scrutins pacifiques et transparentes

0
PARTAGER

La présidente de la Commission de l’Union africaine (UA) Nkosazana Dlamini-Zuma a appelé six Etats membres de l’UA à tenir des scrutins sans heurts, pacifiques, transparents et crédibles dimanche à l’occasion de cinq élections et d’un référendum.

« Si les autorités électorales doivent garantir une bonne organisation des scrutins avec le plus haut niveau de professionnalisme et de prestation de service, les citoyens et les acteurs politiques doivent également respecter les résultats des scrutins », a déclaré la présidente dans un communiqué dimanche.

« En cas de contestation des résultats des élections, les plaintes devront être traitées à travers des canaux appropriés dans l’ordre et le respect du droit afin de maintenir la paix et la stabilité », a-t-elle indiqué, avant d’ajouter que seules des élections non violentes permettraient à l’Afrique de renforcer la culture de la démocratie.

Dimanche, des élections auront lieu dans cinq pays et régions (Bénin, Niger, Cap-Vert, Congo et région semi-autonome de Zanzibar en Tanzanie) et un référendum se tiendra au Sénégal, selon le communiqué.

Au Sénégal, le référendum sur la constitution permettra aux citoyens sénégalais de décider si le septennat présidentiel actuel devrait être réduit à un quinquennat ou non.

En République du Congo, le premier tour des élections présidentielles opposera neuf candidats, dont le président sortant Denis Sassou Nguesso.

La République du Cap-Vert organise quant à elle des élections législatives pour désigner les députés qui siégeront aux 72 sièges de l’Assemblée nationale.

En Afrique de l’Ouest, le Bénin et le Niger organiseront le second tour de leurs élections présidentielles, qui désigneront les dirigeants de ces pays pour les cinq prochaines années au moins.

Enfin, les électeurs du Zanzibar sont de nouveau appelés aux urnes à la suite de l’annulation des résultats des élections présidentielles et législatives du 25 octobre 2015 par la Commission électorale de Zanzibar pour cause de fraude électorale.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE