Léon Basile Ahossi sur l’assainissement du système partisan : « …le non...

Léon Basile Ahossi sur l’assainissement du système partisan : « …le non respect des textes est à imputer au ministère de l'intérieur »

0
PARTAGER

Au sujet du processus d’assainissement du paysage politique au Burkina Faso, votre journal, Matin Libre a fait un lien avec la situation au Bénin. A ce propos, il s’est rapproché d’un acteur politique, le parlementaire Léon Basile Ahossi. L’élu de l’Union fait la Nation (Un), alliance du Pouvoir, sans langue de bois, a imputé au ministère de l’Intérieur, le non respect des textes par les partis politiques. Mais le député de la 17ème circonscription électorale reste optimiste quant à la réforme du système partisan que le président Patrice Talon entend engagée.

Député Basile Ahossi, votre impression quand vous avez appris une telle information venant du Burkina Faso, un pays frontalier au Bénin.

Sur cette question tendant à limiter in fine l'espace libre des partis politiques, je pense pour ma part qu'elle est bien venue et oblige les acteurs politiques à assumer leurs choix. Il est courant de voir aujourd'hui que beaucoup de partis politiques ne se sont plus statutairement réunis depuis leur création ou dans le meilleur des cas depuis plusieurs années depuis la fin du mandat de leur exécutif, confisquant de ce fait les prérogatives des partis dont ils se servent circonstanciellement pour régler leurs problèmes personnels, brandissant à intervalles événementiel leur position pour commercialiser la formation politique. Je suis pour que les règles du jeu soient claires et respectées.

D’aucuns estiment que c.est une entorse à la démocratie estimant que Kabore  veut limiter les contradictions à sa gouvernance puisque  les partis politiques ont pour entre autres rôles d’animer la vie politique.

Je sais d'expérience qu'en politique les dirigeants n’entreprennent des réformes que pour eux d'abord. Mais il appartient aux peuples de se les approprier et de leur donner l'orientation souhaitée.

Un exemple à copier par le Bénin?

Si oui, ça veut dire qu'.il y a un problème au Bénin, puisque les textes notamment la charte des partis politiques prévoit tout ça.
Le Bénin est en fait déjà sur cette voie sans l'annoncer. Les réformes envisagées par le chef de l'état aboutiront à coup sûr à la disparition de ces «particules" dont vivent certains escrocs politiques, aventuriers sans boussole, et dans la plupart des cas sans aucune assise politique. C'est l'un des aspects des réformes du chef de l'Etat que j'appellerai fortement à soutenir.

Mais M. Ahossi, à qui la faute si les textes ne sont pas respectés chez nous aussi?  

Le silence consécutif au non respect des textes qui régissent la charte des partis politiques est sans équivoque à imputer à l'Exécutif, notamment au ministère de l'Intérieur.

A vous entendre, la réforme du système partisan annoncée par le chef de l’État est opportune. Mais   est-ce que sur ce plan le Bénin a un problème de textes?

Sur ce point précis, la réforme annoncée par le chef de l'état mérite comme je l'ai dit tantôt d'être soutenue.

De votre rôle de Parlementaire, est-ce possible qu’avec vos collègues, vous interpelliez le gouvernement sur le cas du Bénin?

C’est du domaine de la loi

Propos recueillis par Jacques BOCO


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE