Loi des finances de l’État : les grandes orientations du projet de budget...

Loi des finances de l’État : les grandes orientations du projet de budget général exercice 2017

0
PARTAGER

Un projet de budget réaliste et réalisable au profit de l’Etat avec en ligne de mire la traduction dans les faits, des grandes orientations économiques du quinquennat du chef de l’Etat. C’est ce que propose le gouvernement pour le compte de l’année 2017.

Le Conseil des ministres du mercredi 5 octobre a examiné l’avant-projet de loi exercice 2017 qui présente les options de politique économique, sociale et budgétaire retenues par le gouvernement pour l’année 2017 et qui devront être soumises à l’Assemblée nationale dans les prochains jours. Cet avant-projet de budget, de l’avis du ministre d’Etat secrétaire général à la présidence de la République, Pascal Irénée Koupaki est la traduction d’une vision : celle de la transformation structurelle de l’économie béninoise qui permettra d’améliorer progressivement et de manière significative les conditions de vie des Béninois. Il le juge « ambitieux par le volume des investissements publics qui créeront les conditions optimales de relance de l’économie, la création d’emplois et de revenus ». Puis, il indique qu’il est en même temps « réaliste et réalisable par la volonté du gouvernement de réduire le train de vie de l’Etat, de renforcer la qualité de la dépense publique, d’éliminer les sources de gaspillage et de fraude, d’instaurer dans tous les secteurs, la meilleure gouvernance ». Au stade où il se trouve actuellement, « nous pouvons retenir que ce projet est la traduction budgétaire de la tranche 2017 du programme d’actions du gouvernement sur la période 2017-2021 », indique-t-il. A l’issue du Conseil des ministres, le décret portant transmission à l’Assemblée nationale du projet de loi de finances gestion 2017 pour examen et vote a été signé. Les réformes y contenues, les masses budgétaires et les indicateurs macroéconomiques seront détaillés dans les prochains jours par les ministres. Le Conseil des ministres a aussi adopté le projet de décret portant transmission à l’Assemblée nationale du projet de loi de règlement définitif du budget de l’Etat gestion 2015 après que, le 30 septembre dernier, la Chambre des comptes de la Cour suprême ait délivré au gouvernement le rapport définitif sur l’exécution de la loi de finances gestion 2015 et la déclaration générale de conformité y relative.?

Suspension des primes non réglementaires dans les ministères

Il est octroyé par trimestre, une cagnotte de 135 millions FCFA au ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique à des fins de renseignement dans le but de la sécurité des personnes et des biens. Mais une partie desdits fonds, a révélé le ministre d’Etat, est répartie entre le personnel du ministère et n’est pas utilisée pour les affectations prévues. « Face à la gravité de cet acte, le gouvernement a instruit tous les ministres à mettre fin à l’octroi de primes non réglementaires ». La situation sociale dans le secteur de la santé préoccupe également le gouvernement qui, après avoir pris connaissance d’un compte rendu d’une séance de travail entre des membres du gouvernement avec l’intersyndicale des ressources humaines en santé, a donné des orientations et des instructions pour poursuivre le dialogue dans l’esprit de la Charte nationale du dialogue social. JFM

Josué F. MEHOUENOU

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE