Lionel Zinsou, le vrai visage de la françafrique

Lionel Zinsou, le vrai visage de la françafrique

2
PARTAGER

La nomination du dernier Premier ministre de Yayi Boni par le président François Hollande établit implicitement, depuis hier mardi 10 mai 2016, que Lionel Zinsou, candidat malheureux à la présidentielle béninoise était bien un pion de sa seconde patrie, la France.

Les Béninois avaient raison de se méfier du candidat Lionel Zinsou. Il était vraisemblablement aux ordres de la France, sa seconde patrie. Cela s’est confirmé avec sa nomination par le président François Hollande pour diriger une mission pour la création d’une Fondation sur la traite et l’esclavage. Le président français lui avait fait appel en tant que missionnaire du colonisateur. Lionel Zinsou bien connu en France est investi d’une mission qui n’est celle d’un banquier d’affaires sur laquelle il a bâti sa réputation. Il doit diriger une fondation en mémoire de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions. Si le président François Hollande a porté son choix sur lui, c’est une marque de confiance à un homme qui n’a servi que la France. Lionel Zinsou n’a pas rechigné sur l’offre. Il décide de se lancer dans un nouveau challenge concocté par la France et confirme les soupçons d’être au service de ce pays. Les Béninois qui commencent par en douter peuvent déjà changer d’opinion. Cette nomination de Lionel Zinsou conforte la position des activistes de la croisade contre la Françafrique dont l’ex-premier ministre n’est que l’un des porte-étendards.

J-C K

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

  1. la France se trompe surtout avec l’re des boko haram,elle sera bientt tricolonise par ceux – ci.alors gare elle

LAISSER UN COMMENTAIRE