Libération des trottoirs et terre-pleins centraux des axes routiers: Le gouvernement confirme...

Libération des trottoirs et terre-pleins centraux des axes routiers: Le gouvernement confirme la date butoir du 31 décembre

0
PARTAGER

Un compte-rendu d’étape de la mise en œuvre de la mesure de libération des emprises du domaine public a été présenté aux ministres réunis en Conseil, ce mercredi 30 novembre. Le 31 décembre prochain au plus tard, tous les trottoirs et terre-pleins centraux des principaux axes routiers dans certaines villes du pays devront être complètement dégagés.

« Le gouvernement a décidé de faire libérer les emprises du domaine public. Les ministères compétents ont établi une feuille de route. Ils ont défini la méthode et le mode d’opérationnalisation des actions prévues. Une première série de villes et centres urbains devant faire l’objet de la première phase de cette opération, a été identifiée (Cotonou, Porto-Novo, Parakou, Abomey-Calavi, Ouidah, Bohicon, Abomey, Sèmè-Kpodji) de même que les principales artères concernées, à savoir la plupart des voies primaires et secondaires revêtues et qui sont stratégiques pour l’attractivité de ces villes. Le marquage de toutes les installations se trouvant illégalement dans le domaine public sur les artères identifiées, est achevé ». L’annonce de cette série de mesure visant à assainir le cadre de vie a été faite par le ministre d’Etat secrétaire général à la présidence de la République au cours de son traductionnel point de presse.

Selon ses explications, un plan de communication sociale a été mis en œuvre pour expliquer l’esprit et le bien-fondé de la mesure, et obtenir l’adhésion de la population à la mesure. Mais l’opération, précise-t-il, se fera en deux phases. La première phase consistera à libérer effectivement tous les trottoirs et terre-pleins centraux des principaux axes routiers dans les villes concernées, au 31 décembre au plus tard. La seconde phase portera sur le reste du domaine public (trottoirs et terre-pleins centraux des autres axes urbains, espaces publics entre trottoirs et alignements des propriétés de toutes les voies primaires et secondaires urbaines, tous espaces publics naturels). Le Conseil des ministres a par ailleurs instruit le ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale, de même que celui de l’Intérieur et de la Sécurité publique, pour interdire formellement à compter de ce jour, 1er décembre, l’occupation des voies publiques et toutes autres formes de permissions de voirie pour abriter des manifestations civiles.

Salubrité et sécurisation des plages

Le Conseil des ministres du mercredi 30 novembre a instruit les ministres chargés du Cadre de vie, de la Décentralisation et de la Sécurité publique à préparer et faire dérouler une campagne en vue du nettoyage des plages et de leur sécurisation. Ceci, à travers notamment la mobilisation des ONG, des associations de développement, des usagers des plages et des jeunes volontaires organisés en Groupement d’intérêt économique (GIE). Le gouvernement projette aussi de promouvoir les comportements éco citoyens nécessaires à la production de bien-être et au développement de l’économie touristique. Le constat fait par le gouvernement révèle que les plages du littoral béninois depuis Sèmè-Kraké (frontière du Nigeria) jusqu’à Hillacondji (frontière du Togo), soit 125 km, présente une exceptionnelle biodiversité marine et côtière et des plages. Malheureusement, sur certains segments de la côte, les plages sont dans un état d’insalubrité avancée qui nuit à leur fréquentation et menace l’écosystème et la biodiversité?

Josué F. MEHOUENOU

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE