Les Nations Unies préoccupées par la situation sécuritaire du Bénin.

Les Nations Unies préoccupées par la situation sécuritaire du Bénin.

1
PARTAGER

Le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, S.E.M. Aurélien Agbénonci, a reçu en audience, ce lundi 30 mai 2016, le Directeur Exécutif du Comité de lutte contre le terrorisme des Nations Unies, M. Jean-Paul Laborde. Au cours de l’audience, le Sous-secrétaire Général des Nations Unies a exposé, vu de l’organisation internationale, la situation de la menace terroriste en ce qui concerne le Bénin, et proposé l’accompagnement des Nations Unies en ce qui concerne les mesures à prendre par le Bénin pour faire face à l’extrémisme violent, dernière étape avant le terrorisme.

Il ressort de son exposé que le Bénin, bien que n’étant pas encore frappé par des actes terroristes, est en situation de vulnérabilité au regard de l’état de la criminalité au plan intérieur et du fait que le terrorisme est en train de descendre des pays sahéliens vers les pays côtiers. A cela s’ajoute les risques de l’importation de l’extrémisme violent des pays voisins. Par ailleurs, des rapports entre les communautés religieuses pourraient constituer un terreau fertile audit phénomène. Face à ces perspectives qu’il convient de juguler, il a souligné l’importance d’une stratégie de prévention. A cet égard, il a mis l’accent sur les possibilités qu’offre la coopération internationale, notamment au niveau des Nations Unies et de la Francophonie. Le Directeur Exécutif du Comité de lutte contre le terrorisme des Nations Unies, M. Jean-Paul LABORDE, a insisté sur la disponibilité des Nations Unies à accompagner le Bénin dans l’élaboration de sa stratégie de prévention de l’extrémisme violent.

Dans sa réponse et après avoir remercié M. Jean-Paul Laborde de sa visite, le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, S.E.M. Aurélien Agbénonci a affirmé que la question de l’extrémisme violent et du terrorisme constituent des préoccupations nationales auxquelles le Gouvernement entend apporter des réponses appropriées. Dans cette perspective, dira-t-il, « le Bénin accueille avec un grand intérêt l’offre d’assistance technique et de coopération des Nations Unies. » Le Ministre Aurélien Agbénonci a également souhaité que ce partenariat soit concrétisé par un projet-pilote. Au cours de l’entretien, les deux personnalités ont convenu du caractère prioritaire de l’élaboration d’un Plan d’Action national pour la prévention de l’extrémisme violent. M. Jean-Paul Laborde a marqué avec force la disponibilité des Nations Unies a accompagner le Bénin dans ce processus.

Benin web TV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE