Les Fcbe soudées, l’Un toujours en difficulté

Les Fcbe soudées, l’Un toujours en difficulté

0
PARTAGER

La désignation de Janvier Yahouédéou et de René Bagoudou pour siéger à la Haute Cour de justice a été précédée d’un vote à l’issue duquel les candidats présentés par l’Union fait la Nation, Guy Mitokpè et Gérard Gbénonci ont été battus. Un troisième échec pour les Unionistes.

L’Union fait la nation n’est pas encore sortie de l’auberge et sa situation au Parlement en dit long. Affaiblie par sa récurrente maladie qu’est la cacophonie des ambitions, lors de la présidentielle de 2016, elle semble ne pas se tenir à l’écart de ses maux. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, elle en a fait les frais hier à l’Assemblée nationale. Deux députés, Guy Mitokpè et Gérard Gbénonci, issus de ses rangs se sont portés candidats au même titre que René Bagoudou et Janvier Yahouédéou pour l’élection des remplaçants de Sacca Lafia et Candide Azannaï à la Haute Cour de justice. Pour deux sièges à pourvoir, quatre candidats étaient en lice. A l’issue du vote, le résultat est sans surprise. Les deux candidats de l’Un déjà fragilisée n’ont pu recueillir le plus grand nombre des suffrages. Ils sont passés à la trappe au profit des deux autres concurrents : René Bagoudou et Janvier Yahouédéou, arrivés respectivement 1er et 2ème à l’issue d’un scrutin à un tour organisé sur la base d’un bulletin unique. Au regard de leurs succès, beaucoup condamnent l’Union fait la Nation pour n’avoir pas concentré ses efforts sur un seul candidat. Un troisième échec de rang pour l’Un, après avoir perdu la bataille pour le contrôle de la Commission des lois et sa défaite lors de l’élection du 2ème secrétaire parlementaire en remplacement de Alexis Agbélessessi, désormais à la tête de la Commission des lois.

Union sacrée autour de Bagoudou

Arrivé 1er avec 54 voix devant Janvier Yahouédéou avec deux suffrages de moins (52), René Bagoudou est sorti grand vainqueur de ce vote. Et pourtant rien ne le présageait. Issu de la majorité parlementaire ayant porté Adrien Houngbédji au Perchoir, on n’était loin de pronostiquer qu’il allait marquer des points dans le camp des députés Fcbe, qui selon toute analyse, lui ont apporté leur soutien. La plupart des élus de cette alliance proche de l’ancien président de la République ont estimé qu’il mérite leur soutien, laissant circuler des interprétations fondées sur des considérations géographiques et ethniques qui auraient milité en sa faveur. Une union sacrée autour de lui sans considération de sensibilité politique. Quant à Janvier Yahouédéou, il a sans doute bénéficié des votes des élus de l’alliance Rb-Rp dont il a défendu les couleurs aux élections législatives, de ceux du Prd et de quelques individualités Fcbe. L’écart de deux voix entre les deux est la preuve qu’ils ont convaincu les plus grands ensembles au Parlement.

FN

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE