Le sauve-qui-peut chez les FCBE !

Le sauve-qui-peut chez les FCBE !

0
PARTAGER

Confiants en la victoire du candidat Lionel Zinsou à la dernière présidentielle, les responsables, membres ou militants FCBE, espéraient que l’avenir du Bénin, allait leur appartenir pour toujours. La suite, on la connaît puisque c’est le pouvoir de la rupture ou du nouveau départ qui est aux commandes du pays depuis le 06 avril 2016. Conséquence, au jour d’aujourd’hui, c’est le sauve-qui-peut au sein de cette alliance politique bénie par Boni Yayi.

Barack GODONOU

Qui est con ? Qui est fou ? Ces deux questions, les responsables, cadres, membres, militants ou sympathisants FCBE se le l’ont posées une seule fois car ils avaient la réponse. Le pouvoir de Boni Yayi étant désormais un douloureux souvenir et Lionel Zinsou pour qui on a sué pour faire élire à la tête du Bénin, a décroché une fondation pour l’esclavage en France. Dès lors, on ne peut que songer à quitter le navire FCBE pour rallier le pouvoir de Patrice Talon. Sinon, adieu ! agent, bon boulot, faveurs, primes, femmes, belle vie. La belle preuve, de l’Assemblée nationale à l’administration publique en passant par les cabinets ministériels et les couloirs du palais de la République ou des institutions, on voit de gens tout puissant et heureux hier, raser les murs, opérer des mues ou demander pitié ou faveur pour demeurer soit à leur ancien poste, soit à un autre plus discret.Chose encore pitoyable dans ce qui apparaît comme un sauve-qui-peut général, c’est qu’on ne cherche plus à informer Eugène Azatassou, le secrétaire général des FCBE. Le pauvre ! Bien avant le 06 avril 2016, il était considéré, consulté, respecté, appelé. Dommage ! Au Bénin, la honte ne tue pas en politique. Et ce n’est pas fini, puisque les jours ou semaines à venir, les ralliements au pouvoir du nouveau départ seront plus nombreux ; et ceci, excusez du peu, se feront en plein jour. Pour terminer, à l’Assemblée nationale, un nouveau groupe parlementaire est en train de se former pour rejoindre vite celui présidé par l’honorable Aké Natondé.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE