Le premier échec de Talon en téléchargement

Le premier échec de Talon en téléchargement

1
PARTAGER

Par : Giscard AMOUSSOU

Annoncé pour le mois de décembre, le référendum du gouvernement de la rupture s’annonce impossible. La dynamique du gouvernement au début du mandat de Talon s’assombrit de jour en jour. Le mécontentement des populations ces derniers jours par rapport à la gouvernance de Talon inquiète sur le devenir des réformes. Il n’est un secret pour personne que le gouvernement de la rupture s’est engagé pour la réforme dans bien de domaines. Cette détermination de Talon et son équipe se noie de plus en plus. Alors que l’on attendait la suite des audits réalisés à coût de centaines de millions, le gouvernement de la rupture s’est muré dans un silence absolu. L’autre chose non moins importante est le résultat des réformes proposées par les commissions Djogbénou et autres qui ont aussi couté des millions de billets de banque. Nonobstant ces engagements qui virtuellement cachent le secret de la rupture, il faut ajouter la destitution des maires qui vise à booster le prochain référendum. Sans jouer au fils du diable, les réformes Talon seront inévitablement un échec si la corruption ne s’y mêle pas. D’abord, le mécontentement de la population face à la morosité économique est de plus en plus général. Même si Patrice Talon ignore cet aspect de la chose et fonce tête baissée dans ses réformes, il doit s’attendre à des oppositions en sourdine. La suspension des contrats avec les organes de presse cache déjà certaines velléités du gouvernement de la rupture. Patrice Talon fonce droit dans la boue sans savoir ce qui l’attend devant. Les réformes universitaires avec la nouvelle carte universitaire qui dribble les députés constituent aussi un handicap pour le nouveau départ. A ceux-ci, il faut ajouter l’affront fait aux étudiants suite à la suppression provisoire des associations (syndicats) qui semble être la meilleure méthode du gouvernement pour régler les problèmes des universités. Aussi, la suspension de 618 directeurs d’école qui cache aussi des mécontentements n’est-telle pas une action favorable à Patrice Talon et son équipe. Et ce n’est pas la fin des désillusions. Bref, le mercure monte déjà au sein de la population qui regrette amèrement avoir confié le pouvoir à une équipe qui ne pense pas aux pauvres. L’absence du social dans les réformes gouvernementales et la mise en chômage de milliers de jeunes constituent un handicap majeur pour le prochain référendum qui s’annonce d’ailleurs incertain pour cette année 2016. La plus grande promesse du gouvernement de la rupture à la population semble déjà un fiasco annoncé. La certitude de l’échec des réformes gouvernementales n’est qu’une question de temps si Patrice Talon ne revoie sa copie. Et le risque serait grand si toutes ces désillusions arrivaient en fin de téléchargement.

aCotonou

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Il doit revoir son plan stratégique pour la réalisation de son projet. Le référendum ne devrait pas être un premier objectif puisqu’il veut rester pour 5ans(ou bien!!!).
    Il faut revoir sa communication. Il faut expliquer analyser avant de décider

LAISSER UN COMMENTAIRE