Le personnel du ministère de l’économie maritime dit non à une fusion...

Le personnel du ministère de l’économie maritime dit non à une fusion avec le ministère des transports

2
PARTAGER

C’est à travers quelques louanges que le secrétaire général du syndicat du ministère de l’économie maritime et des infrastructures portuaires, a salué l’engagement de leur ministre de tutelle Patrick Yérima. Malgré son cri de cœur quant au respect de la directive de mise en place du cadre institutionnel du ministère de l’économie maritime, Athanase Hounsou salue le dynamisme du ministre. « …Comme un bon manager, vous avez maintenu le contact avec les partenaires sociaux, en prenant en compte leur opinion et en les consultants sur les questions d’importance du secteur ». Ayant œuvré pour une ambiance conviviale dans la maison, Athanase Hounsou a dressé un chapelet d’actions à l’actif du ministre tout en relevant les rumeurs quant à la probable fusion dudit ministère avec celui du transport. Néanmoins, le personnel estime que bien de choses restent à faire pour rendre compétitif le port. A l’en croire, « c’est la volonté de rendre plus compétitif, plus attractif et d’assurer une plus grande visibilité au sous-secteur maritime et portuaire béninois qui a poussé le gouvernement a créé depuis novembre 2008, le Ministère de l’Economie Maritime et des Infrastructures Portuaires ». Ceci à travers la Directive N°04/2008/CM/UEMOA du 28 mars 2008 portant mise en place d’un cadre institutionnel harmonise du sous-secteur maritime au sein de l’Uemoa qui stipule en son article quatre (04) alinéa 2 que les « Etats membres à façade maritime s’engagent à mettre en place un département unique chargé des activités maritimes et portuaires. Ainsi, cette disposition permettrait non seulement de conduire à terme les réformes déjà entreprises dans ce sous-secteur avec efficacité et efficience mais également de conforter l’image de notre pays vis-à-vis de la communauté maritime internationale. Depuis quelques années la séparation de ce ministère de celui des transports a permis de rendre non seulement plus visible le secteur de l’économie maritime mais aussi d’instaurer une compétitivité réelle. Cette vision prônée à travers la directive suivant les recommandations de l’Union monétaire ouest africaine a permis au Bénin d’enclencher bien de réformes qui ont véritablement participer à la croissance économique du Bénin. Athanase Hounsou, attire d’ores et déjà l’attention du prochain président afin que cette disposition soit respectée, celle de la mise en place d’un département unique chargé des activités maritimes et portuaires.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE