Le Nouveau départ : L’appel de Alain Amoussoukpèvi aux jeunes

Le Nouveau départ : L’appel de Alain Amoussoukpèvi aux jeunes

0
PARTAGER

L’heure a sonné,

Apres le premier tour des élections présidentielles de 2016,  le seul grief, a mon avis objectif, porté contre la Rupture prônée par le Président Patrice TALON, c’est le fait, au vu des personnalités qui l’ont rejoint, était de ‘’Prendre les mêmes et recommencer’’.  Reconnaissons, que cet argument a failli faire mouche, n’eut été la volonté du peuple à rompre avec le régime YAYI, qui n’a voulu le céder a rien d’autre.

A cet argument, nous avions rétorqué par une question. ‘’A quel moment avons-nous procédé a un renouvellement total de la classe politique aux affaires depuis près de deux décennies?’’.  Combien d’hommes et de femmes totalement ‘’Neufs’’ pouvaient constituer une équipe neuve et ‘’vierge’’ autour du candidat?  C’est vrai que les dix dernières années ont  connu plusieurs Jeunes qui se sont engagés dans la politique. Mais étaient-ils vraiment représentatifs de la Jeunesse?  Pouvions-nous vraiment nous identifier à de jeunes loups aux dents longues qui n’avaient de mérite que leur disposition particulière a jouer aux thuriféraires? Le Prince auquel ils louaient leurs services, moyennant situation sociale, protection, influence…… étant particulièrement sensible a la veulerie, ils étaient devenus une meute hurlante après les chausses de tout résistant au système de pensée unique qui a caractérisé le régime désormais défunt.  

Sans aucune socialisation politique, et sans s’être conçu aucune identité, leur engagement n’était rien de plus qu’un outil d’ascension sociale au lieu d’un moyen pour opérer des changements positifs.

Le Nouveau départ devrait s’accompagner de nouveaux hommes et femmes compétents,  travailleurs, dotés d’une culture de la Performance, soucieux d’ériger les règles d’éthique et de morale comme valeurs cardinales. De tels acteurs existent, ils sont nombreux, pétris de valeurs et de qualités, capables d’animer la vie politique, mais a qui certainement a jusque-là manqué le courage et le déclic de l’engagement citoyen et patriotique.  A cette allure, d’ici quelques années, notre environnement politique serait une véritable gérontocratie.

L’exemple du PRD, pourtant l’une des premières et plus anciennes forces politiques, qui bien qu’averti de la non éligibilité depuis 5 ans de son leader n’a pas été en mesure d’avoir son propre candidat, malgré la richesse des ressources humaines de ce grand parti, que d’ailleurs j’ai soutenu par deux fois pour les élections présidentielles, nous rappelle qu’il n’y a point de courte échelle pour conquérir la place qui nous revient de droit.  

Dans cinq ans, nous nous retrouverons confrontés à la même situation.

Je voudrais donc lancer un appel solennel à tous les jeunes, qui sans préjudice de leurs engagements religieux, professionnels ou autres, sont en mesure de prendre la relève.  L’heure a sonné pour répondre, aux côtés de nos aînés, a l’appel du devoir. Nous avons un rôle à jouer, une place à occuper, sans violence et sans guerre de classe ni de génération. Le Président Patrice TALON vient de ‘’déchainer l’Espoir’’. A ses côtés,  prenons le Train de la Rupture et d’un nouveau départ. Que vous l’ayez soutenu ou combattu, le destin nous assigne une tâche a laquelle nous ne devons pas déroger.

Rejoignez-nous: envoyez nous un message a :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’heure a sonné

Alain L.A. AMOUSSOUKPEVI

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE