Le maire Emmanuel ZOSSOU honore le Bénin par sa brillante intervention

Le maire Emmanuel ZOSSOU honore le Bénin par sa brillante intervention

1
PARTAGER

Emmanuel Zossou le maire de la ville capitale Porto Novo et vice Président de l’Association nationale des communes du Bénin(ANCB) a pris part en Côte d’Ivoire à Grand Bassam à la rencontre régionale du Conseil des Collectivités Territoriales de l’UEMOA (CCT-UEMOA) sur la mise en œuvre des chantiers de développement territorial dans l’espace sous régional. C’était du 12 au 14 mai dernier. A noter qu’en sa qualité de Président de la Commission de développement de la cohésion sociale et de la solidarité il a brillamment présenté aux participants à cette rencontre le rapport d’activités de sa commission sur la mise en œuvre des chantiers de développement territorial dans l’espace UEMOA. Par cette intervention dont la qualité est saluée par des acclamations nourries, le maire Zossou a honoré le Bénin.

A la cérémonie d’ouverture de l’événement, le président du Conseil des collectivités territoriales de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Cct-Uemoa), Albert François Amichia, qui n’est rien d’autre que le maire de la commune de Treichvillea fait remarquer que cette rencontre  » revêt une importance capitale pour le simple fait qu’ elle met en évidence le pragmatisme et les réponses apportées par l’UEMOA en matière de développement communautaire « . Pour lui, le Cct-Uemoa ne peut que s’en réjouir car leur mise en œuvre est en faveur des populations. Il poursuit  » Le Cct, sous l’impulsion de la Commission de l’Uemoa, a pu mobiliser d’importants partenaires au développement dont l’appui nous permet de figurer dans l’agenda des 21 solutions pour la lutte contre les changements climatiques et le mécanisme communautaire de financement des collectivités territoriales, que nous sommes en train de mettre en place, ne manquera pas de mobiliser d’importances ressources. Ce mécanisme a pour objectif de, non seulement mobiliser les financements additionnels pour la mise en œuvre des politiques d’accès aux services publics locaux, mais aussi de lutter contre les changements climatiques dans une zone qui compte plus de 3 000 collectivités territoriales. (…) C’est une opportunité inouïe pour les collectivités territoriales de participer à la mise en œuvre des chantiers de développement territorial qui sont l’objet de la rencontre dont les attentes sont nombreuses. Le développement territorial requiert un niveau de décentralisation mélioratif. Le Cct-Uemoa a produit un livre blanc sur la décentralisation financière pour laquelle, ses élus requièrent une prise en charge de certaines recommandations. La principale recommandation invite les Etats à allouer au moins 20% de leurs ressources aux collectivités territoriales, afin qu’elles soient aux côtés de nos gouvernements centraux, un levier fort et un atout de choix pour une émergence économique et une stabilité pérenne « , Amichia a souligné, par la même occasion, qu’en Ouganda, ce sont 30% des ressources de l’Etat qui sont allouées aux col- lectivités territoriales. C’est pourquoi, il a demandé à Hamed Bakayoko, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité et président du comité d’organisation de la cérémonie d’ouverture de la rencontre, d’être leur avocat auprès du président de la République Ivoirienne Alassane Ouattara.
Il faut noter que tous les Maires béninois membres du CCT-UEMOA ont participé à cette rencontre. On peut citer le maire de Bohicon, Luc Atrokpo, Président de l’ANCB sans oublier les maires de PERERE, de TOFFO et de TOVIKLIN.

Armel Annibal

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. coe tjr le Nord Bnin va tr oubli…..nous sommes content q’1e partie du Bnin en profite o moins.Vive le Bnin!!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE