« Le Haut Conseil de la République » : Juste Codjo propose...

« Le Haut Conseil de la République » : Juste Codjo propose un modèle de démocratie adapté au Bénin

0
PARTAGER

Aprouvant la vision du nouveau Chef d’Etat élu, un Béninois de la Diaspora propose, pour l’émergence de sa patrie, un nouveau modèle de démocratie consensuelle adapté à nos réalités. A la faveur d’une conférence publique animée hier jeudi 31 mars 2016 à Sun Beach hôtel, journalistes et invités ont débattu sur les principes étalés

Doctorant-chercheur en sciences politiques et expert en stratégie et relations internationales, Juste Codjo, entend soumettre au nouveau régime qui s’apprête à s’installer dans son pays le Bénin, ce modèle de démocratie propre à nos réalités. Conscient de ce que le système de gouvernance qui a caractérisé le Bénin a été le principal handicap de son développement depuis lors, l’homme, de passage au Bénin pour ses recherches doctorales, notifie que le modèle de gouvernance axé sur un « Haut Conseil de la République », serait la solution pour l’épanouissement des Béninoises et des Béninois.

Après avoir fait un bref aperçu sur l’approche scientifique d’analyse des phénomènes politiques, Juste Codjo a fait l’état des lieux de la performance actuelle de l’Etat et a énuméré les déterminants directs et indirects de la performance de l’Etat. Dans ses recherches, le doctorant au Kansas State university (Usa), a répertorié les différents dysfonctionnements notifiés qui, comme à l’époque du gouvernement militaire révolutionnaire de 1972, constituent les maux dont souffre le Bénin en 2016. Entre autres, on peut citer l’abus du pouvoir par l’exécutif ; la politisation de l’administration publique (justice, police, forces armées, diplomatie, douane, etc.) ; le marasme économique ; la fragilisation des libertés publiques et individuelles ; etc.

Approches de solutions…

En réponse à la question « Les malaises socio-économiques et politiques observés actuellement au Bénin, sont-ils la conséquence de l’adoption d’un régime présidentiel ? », Juste Codjo, se basant et s’inspirant sur le modèle de gouvernance de certaines démocraties, propose de réformer le système partisan. Là, il faudra désormais organiser les élections législatives à deux (02) tours. Ne seront éligibles au second tour, que les partis ayant recueilli au moins 1 siège dans chacune des grandes régions. Aussi, propose-t-il comme mode de désignation du Président de la République, une élection au sein de la majorité parlementaire. En plus, un Haut Conseil de la République, une autorité morale et administrative est désignée, pour veiller au bon fonctionnement de l’administration publique. Au nombre de sept (07), ces membres doivent être apolitiques et âgés de 70 ans au moins chacun, siégeant à vie. Comme principal prérogative, le Haut Conseil de la République approuve la nomination et la décision mettant fin aux fonctions des hauts responsables d’organes jugés stratégiques, à l’exception des postes d’élus. De quoi désormais disposer de garde-fous, pour éviter le plein pouvoir (abusif) au Chef de l’Etat, pour une harmonisation au sein de la gouvernance.

Loth HOUSSOU

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE