Le gouvernement arrête la pagaille de Yayi

Le gouvernement arrête la pagaille de Yayi

3
PARTAGER

17 décrets d’application pris le 5 avril 2016 sont supprimés. Il s’agit des dé-crets d’application de la loi 2015-20 du 19 juin 2015 portant statut spécial des personnels des forces de sécurité publique et assimilées à effets pécuniaires. Il en est de même du décret n°2016-024 du 11 février 2016 portant régime in-demnitaire applicable aux directeurs de cabinets des ministres, aux Secrétaires généraux des ministères et à leurs adjoints.

Ces décrets signés par le président Yayi Boni, à la veille de la passation de charges au sommet de l’Etat, induisent des effets pécuniaires et tendent à déstabiliser le trésor public. Dans la même logique, des déjeuners et diners ont été offerts à des personnels militaires qui ont servi l’ancien chef de l’Etat Yayi Boni sont à mettre dans ce registre. Selon le point fait, les factures de ces repas offerts à d’anciens proches collaborateurs s’élèvent à plus d’un milliard de francs. En attendant d’étudier comment l’Etat pourra honorer ces dettes, qui traduisent la volonté manifeste du président sor-tant Yayi Boni de laisser vides les caisses de l’Etat à son successeur Patrice Ta-lon, les décrets pris le 5 avril sont suspendus. Ces actes tendent à rendre ingou-vernable le pays à son ennemi qui s’est investi de la légitimité du peuple pour assumer les plus hautes fonctions à partir du 6 avril 2016. En conséquence, ce sont des décrets fantaisistes que le premier conseil des ministres a jugé néces-saire de supprimer en attendant de mieux apprécier toutes les situations.

Jean-Claude Kouagou


 

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE