Le conseil des ministres à nouveau reporté

Le conseil des ministres à nouveau reporté

2
PARTAGER

Et de deux pour le gouvernement Talon. Comme l’a prédit votre quotidien Matin Libre dans sa parution du lundi 25 avril 2016, l’incertitude sur le conseil des ministres de ce mercredi s’est confirmée avec ce voyage du chef de l’Etat dans l’Hexagone. Selon nos sources, ce n’est que vendredi que le conclave gouvernemental pourra véritablement avoir lieu. En effet, Patrice Talon qui a été finalement reçu par son homologue français, François Hollande, dans l’après midi d’hier, ne pourra rallier Cotonou que cette matinée. Sans doute, c’est déjà trop juste pour que le président de la République préside cette séance qui devrait se tenir de 9 heures à 12 heures, comme fixé réglementairement par le gouvernement lui-même. En décidant de tenir le conseil des ministres vendredi matin, le gouvernement de la Rupture ne se fait-il pas prendre à son propre piège ? Le respect de la parole donnée ou des engagements pris. D’aucuns avaient même parié que contrairement à la fausse note d’il y a une semaine, où le conseil des ministres n’a pu avoir lieu, le tir pourrait être corrigé pour que tout au moins, en l’absence de chef du gouvernement, le ministre d’Etat, secrétaire de la présidence, pourrait diriger la réunion hebdomadaire. Mais erreur, Patrice Talon  tient à présider ce conseil. Pascal Irénée Koupaki  devra donc attendre…

M.M

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

  1. le conseil des ministres du vendredi doit faire la part des choses dans l’épisode suspension des concours et la procédure de recrutement dans la fonction publique des admis à ces différents concours. Il est clair que tout le monde connaît les concours à polémique. le concours des enseignants n’en fait pas parti. le président TALON doit savoir que la jeunesse s’est tournée vers l’enseignement pour survivre d’autant plus que l’accession aux autres corps est réservée aux nantis ou aux politiciens qui insèrent facilement les leurs. TALON ne doit en aucun cas annulé le concours des enseignants car beaucoup de fils de pauvres pour une première fois pendant les dix ans de YAYI sont admis à un concours.

LAISSER UN COMMENTAIRE