La campagne électorale a véritablement démarré à Djougou

La campagne électorale a véritablement démarré à Djougou

0
PARTAGER

Ce vendredi, premier jour de la campagne électorale pour la présidentielle du 06 mars a été marqué par une forte ambiance à Djougou, avec les affiches des candidats collées un peu partou aux abords des artères, les murs des maisons et même les par-brises des véhicules.

Un tour dans la ville de Djougou montre aisément que la campagne pour l’élection présidentielle du 06 mars 2016, comme l’a annoncé la Commission électorale nationale autonome (CENA) conformément à la loi électorale a véritablement démarré.

Les affiches de l’Alliance pour un Bénin triomphant (ABT), des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE), des candidats Patrice Talon, Sébastien Germain Adjavon, Pascal Iréné Koukpaki, du général Robert Gbian (GGR) et d’Aké Natondé se cotoient sur les panneaux publicitaires, les trottoirs et autres supports.

Les sièges de campagnes de ces candidats sont connus et brillent aux couleurs des logos et des grands posters de chacun d’eux.

Dans le premier arrondissement, plus précisément au quartier Taifa juste au bord de la route Djougou-Savalou, le siège de campagne de GGR et celui de Lionel Zinsou sont côte à côte. Dans le prolongement de cette même voie inter-Etats à la hauteur du barrage de Djougou, l’état-major de Patrice Talon est confortablement installé. Toujours dans le même arrondissement, mais cette fois-ci au quartier Sabari, toute une maison est aux couleurs des Taabati-Taaba (ABT). A quelques encablures du siège de ABT, c’est le quartier Partago qui accueille celui de Sébastien Germain Adjavon. Aké Natondé a choisi le deuxième arrondissement de la localité sur la voie de Natitingou pour abriter son siège de campagne. Les militants du concepteur de la « Nouvelle conscience » (Irené Koupaki) ont installé leur quartier général dans le quartier Madina.

A noter que seuls les militants de ABT ont sillonné en cette première journée, les artères de la ville carrefour au rythme des vuvu-zelas.

ABP/IM/TB

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE