Koupaki répond à Djènontin

Koupaki répond à Djènontin

1
PARTAGER

Interpellé par son ancien collègue Valentin Djènontin au sujet du dossier SEGUB, le ministre d’État Pascal Koupaki s’est prononcé sur le sujet à la faveur du point de presse qui sanctionne les rendez vous hebdomadaire du conseil des ministres. Nous vous invitons à lire la réaction du Ministre d’Etat Koupaki suite aux délations de son ancien collègue.

« … nous avons eu des débats en conseil des ministres sur cette opportunité, la pertinence. La pertinence est prouvée et de ce que j’entends, la pertinence de la Segub n’est pas remise en cause… Ce qui est remis en cause, c’est la gestion de la filière et l’on retrouve la qualité de la gestion de la Segub mais moi je ne suis pas actionnaire dans Segub et je ne m’occupe pas de la gestion de Segub ni le conseil des ministres à l’époque… On est en train de vérifier la qualité de la gestion… J’ai eu à faire un compte rendu, disons un point de presse sur cette question et je vous ai dit en ce moment que le dossier a été transmis à la justice. Je n’ai prononcé le nom de personne, aucune personne physique n’a été citée par Pascal Irénée Koupaki, donc quel est le problème ?
Je vois beaucoup d’agitations, la bonne ligne de défense n’est pas l’agitation… Je vois beaucoup d’agitation avec un peu de mépris. Moi je n’ai pas de haine, je n’en ai pas… et donc par conséquent, je pense que la justice fera son travail. Si je suis demandé parce que je détiens des informations sur la gestion de la filière, je répondrai à la justice sereinement. Donc c’est vrai il y a beaucoup d’agitations mais moi je passe mon chemin… »

Amir NabilL

aCotonou

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Que les thuriféraires du régime passé se trouvent autre occupation afin de permettre aux sapeurs pompiers d’éteindre le feu qui consume le pays depuis 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE