Koupaki, Bio Tchané, Djogbénou une prime à la compétence

Koupaki, Bio Tchané, Djogbénou une prime à la compétence

1
PARTAGER

Le chantre de la nouvelle conscience, Pascal Irénée Koupaki, celui du Bénin triomphant, et l’intrépide avocat, Joseph Djogbénou, sont dans la première barque du Président Talon. Ces hommes qui ont prôné la rupture depuis des années, ont reçu une place de choix.

Pascal Irénée Koupaki ! Que dire encore de ce technocrate avéré. Il est une mine de compétences, en finances que l’ancien Président Boni Yayi avait utilisée pendant plus de 7ans. Avec son concept de nouvelle conscience, il a parcouru tout le Bénin, plus d’une fois. Ce qui lui permet d’être véritablement le métronome du gouvernement, en tant que Ministre d’Etat, secrétaire général de la Présidence de la République.
Abdoulaye Bio Tchané : le Monsieur propre de tous les temps. Jamais son nom n’a été mêlé à un scandale financier malgré ses familiarités avec l’argent. Il a toujours voulu servir le Bénin qui lui a tout donné. Après le Fmi et la Boad, il est revenu au bercail pour léguer son savoir-faire dans le domaine des finances et des investissements. Il est l’actuel ministre d’Etat chargé du plan et du développement.
Joseph Djogbénou : l’intrépide avocat de tous les combats de droits au Bénin est enfin remercié. Du moins il laisse son poste de député à l’Assemblée nationale pour prendre les rênes de la justice béninoise. Quoi de plus normal ! Il connaît la maison et les nombreuses réformes annoncées par le Président de la République sur le plan institutionnel, seront réalisées par ses soins.

5 anciens collaborateurs de Boni Yayi aux commandes
Ils ont nom Sacca Lafia, Pascal Irénée Koupaki, Candide Azannai, AdidjatouMathys et Alassane Séidou. Cinq anciens Ministres de Yayi que l’actuel Président a bien voulu rappeler. Ils se sont sûrement, aux yeux du Président imposés par leur compétence. C’est dire donc que Boni Yayi a eu à se faire entourer entre temps de bons éléments qu’il n’a pas su utiliser.
Seulement trois femmes dans le gouvernement
Elles ne seront que trois et c’est l’option faite par le Président Patrice Talon qui a ses raisons. Elles, se sont les femmes béninoises. La parité et la promotion de la gent féminine, ne sont visiblement pas la priorité du Président qui a nommé seulement trois femmes sur 21 dans son gouvernement. Cette sous représentation des femmes, sera mal vue par les institutions de défense des droits des femmes. Mais seul, l’actuel locataire de la Marina, pourra dire, quelles sont les vraies raisons d’un tel choix. Mais n’avait-il pas prévu qu’au regard des urgences de l’heure, la parité ne sera pas une priorité ? Bonne chance à l’équipe gouvernementale et à son chef.

Armel VIDEGNON

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. sacree equipe du president talon,courage a ses dignes fils du benin,Vivement k lr nouveau depart soit effectif,vive le nouveau depart

LAISSER UN COMMENTAIRE