Komi Koutché, hier sur Canal 3 Bénin : « C’est Dieu qui...

Komi Koutché, hier sur Canal 3 Bénin : « C’est Dieu qui donne le pouvoir. Et il l’a donné à Talon »

0
PARTAGER

Le ministre d’Etat chargé de l’économie, des finances et des programmes de dénationalisation était hier soir sur le plateau de la télévision Canal 3 Bénin. Avec les journalistes, Komi Koutché a débattu des principaux sujets d’actualité notamment l’héritage économique que laisse le régime en place et la situation politique.

Sur la situation économique qui était le principal sujet, l’argentier naturel a montré les performances réalisées par le Bénin depuis 2006 où le régime est installé. Pour exemple, les dépenses de l’Etat qui étaient estimées à environ 350 milliards FCFA en 2005 sont passées à plus de 1000 milliards FCFA en 2016. Mieux, le taux de croissance actuel est de 5,8% et l’inflation contenue à 3%. Pour ce qui est du niveau de pauvreté, il est nécessaire de s’en tenir aux taux de pauvreté monétaire et non monétaire. Mais le plus important à son avis, c’est le taux de pauvreté non monétaire. Evalué à 19% actuellement, il permet de savoir que même sans argent, les populations béninoises parviennent, peu ou prou, à avoir un mieux-être. « Nous avons même connu des inflations négatives… On ne peut pas dire que tout est rose. Mais quand on s’en tient à ces chiffres, nous pouvons nous réjouir de laisser un héritage économique appréciable au nouveau gouvernement », a indiqué Komi Koutché.

De plus, le Ministre d’Etat est revenu sur les différentes réformes dans divers secteurs pour renforcer l’économie nationale. S’il est vrai que toutes les réformes n’ont pas encore abouti, il est aussi vrai que celles qui ont abouti montrent déjà toute leur efficacité et utilité. La preuve, le Bénin est mieux positionné dans les classements internationaux notamment celui du Doing business. Les réformes effectuées dans l’agriculture ont permis de booster le secteur. Dans le secteur industriel, une évolution notoire est visible.

Comme on pouvait s’y attendre, l’argentier national ne pouvait parler de réformes sans aborder celles de son département. A ce niveau, sans être exhaustif, Komi Koutché a rappelé tous les efforts consentis et qui ont conduit à des résultats palpables. Grâce à ces réformes, la transition fiscale s’opère avec efficacité.

C’est d’ailleurs les reformes au niveau de ce ministère qui ont permis d’avoir un nouveau mode de paiement des prestataires de l’Etat. Cela permet de régler les engagements de l’Etat dans un temps record.

Mais le gouvernement en place ne laissera pas que des actifs au régime entrant. Actuellement, il y a une dette intérieure d’environ 161 milliards qui est en ordonnancement. Autrement dit, c’est ce montant qui constitue les engagements formels transmis au trésor public et qui sont en cours de règlement. Cela n’exclut pas que certains financiers au niveau des différents ministères aient pris des engagements sans les transmettre au trésor public.

Komi Koutché, un acteur politique de type nouveau

Sur le plan politique, le ministre d’Etat a adressé ses félicitations au président de la république élu. « Mon candidat était Lionel Zinsou. Je trouve qu’il était le meilleur. Nous avons fait tout ce que la règlementation en vigueur permettait de faire pour qu’il soit élu mais le peuple à plus de 65% en a décidé autrement. C’est Dieu qui donne le pouvoir. Et il l’a donné à patrice talon. C’est désormais notre fétiche et nous nous devons de le respecter », a fait savoir le leader des Collines. Pour sa part, il dit prier pour que Patrice Talon réussisse son mandat pour le bonheur des populations et espère que les cadres vont lui faciliter la tâche.

Quant à l’avenir des Forces cauris pour un Bénin émergent, komi Koutché reste optimiste. « Nous avons compris le message du peuple. Nous irons au laboratoire l’étudier pour revenir devant la scène », a-t-il répondu.

Parler de politique sans aborder la question de la Ligue des forces progressistes laisserait un goût d’inachevé. Désormais on sait que la LFP est partie intégrante des FCBE et a joué un rôle capital dans l’élection présidentiel. Mais l’aventure ne s’arrête pas à ce niveau. La LFP sera une école de formation de la jeunesse au militantisme pour le développement du Bénin.

Côté jardin, Komi Koutché révèle son projet de créer un centre d’accueil pour les personnes âgées afin de leur donner un mieux-être. Le projet semble avancé et le jeune leader des Collines est très engagé pour son aboutissement.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE