Kassa contre Houdégbé:Qui de Barthélémy D. Kassa et de Octave C. Houdégbé...

Kassa contre Houdégbé:Qui de Barthélémy D. Kassa et de Octave C. Houdégbé remportera le duel ?

0
PARTAGER

Le député Bonaventure Aké Natondé, en créant le groupe parlementaire « Bénin uni et solidaire », a fragilisé trois groupes parlementaires que sont « République et démocratie », présidé par Rachidi Gbadamassi, « République et solidarité nationale » de Barthélémy Kassa et « République, paix et progrès » que dirige Octave Houdégbé. En effet, pour la formation du groupe parlementaire « Bénin uni et solidaire », pour cadrer avec le Nouveau-Départ, Aké Natondé a fait appel à d’anciens compagnons des Forces cauris pour un Bénin émergent et alliés des alliances Eclaireur And (Alliance nationale pour la démocratie et le développement.)

Ainsi, le député Aké, en partant du groupe parlementaire « République et démocratie » de Rachidi Gbadamassi, a emporté avec lui les députés Nassirou Bako-Arifari et Kora Zimé Gounou. Ensuite, le requin de Naogon dans la commune de Covè déstabilise, dans cette entreprise, le groupe de Barthélémy Kassa. Le député de la 24ème circonscription électorale réussit à débaucher 3 autres collègues que sont Domitien N’Ouémou, Joseph Gbamigbadé et Jean-Michel Abimbola. Mais, puisque l’article 24.1 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale exige un minimum de 10% des représentants du Parlement pour la constitution d’un groupe parlementaire, Aké Natondé, dans la foulée, parvient à rallier à sa cause trois autres députés appartenant initialement au groupe parlementaire « République, paix et progrès » de Octave Houdégbé. Toujours pour satisfaire les exigences du même article, Aké Natondé acquiert l’unique député non inscrit qu’est Atao Mohamed Hinnouho. Il résulte de tout ce qui précède que les groupes parlementaires présidés par Barthélémy Kassa, Rachidi Gbadamassi et Octave Houdégbé sont amputés des effectifs qu’il faut pour se maintenir au Parlement. Dès lors, les leaders se livrent un exercice cruel de débauchage de députés. Le duel entre Barthélémy Kassa et Octave Houdégbé se fait au prix de lourds sacrifices et de compromis.

Ce qui reste chez Kassa et Houdégbé

Après les recrutements effectués par Aké Natondé pour constituer « Bénin uni et solidaire », les groupes parlementaires de Barthélémy Kassa et Octave Houdégbé se retrouvent chacun avec 7 députés y compris eux-mêmes. Or, le règlement intérieur prévoit qu’il faut un minimum de 10% des députés pour former un groupe parlementaire. Alors, Houdégbé, pour maintenir son groupe parlementaire, tente des débauchages du côté de Kassa. Inversement celui-ci met tous les moyens de son côté pour rallier au moins deux députés de Houdégbé à sa cause pour maintenir son groupe. Alors, les deux présidents de groupes parlementaires sont dans un duel dont l’issue est difficile à entrevoir. Entre Barthélémy Kassa et Octave Houdégbé qui vaincra ? Dans tous les cas, l’un des deux groupes parlementaires devra disparaître si le président n’arrivait pas à honorer l’exigence réglementaire.

Jean-Claude Kouagou

L’exigence réglementaire

La constitution de groupes parlementaires se fait suivant les prescriptions de l’article 24 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Cet article dispose en ses points 1 et 4 ce qui suit :
24.1 – Les députés peuvent s’organiser en groupes parlementaires par affinité politique. Aucun groupe ne peut comprendre moins de 10% de l’effectif total des députés à l’Assemblée nationale, non compris les députés apparentés dans les conditions prévues à l’alinéa 4 du présent article.

24.4 – Les députés qui n’appartiennent à aucun groupe peuvent s’apparenter à un groupe de leur choix, avec l’agrément du Bureau de ce groupe. Ils comptent pour le calcul des sièges accordés au groupe dans les commissions.

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE