Accueil Politique

Journées de réflexion à l’Insae: Améliorer le fonctionnement du système statistique national

0
PARTAGER

L’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (Insae) organise, depuis ce mardi 13 juin, des journées de réflexion. Il s’agit d’ouvrir le débat pour remettre l’institut au cœur de la production statistique nationale.

« Si vous pouvez mesurer quelque chose, vous pourrez le réaliser ». Cet adage cher aux Américains, Abdoulaye Bio Tchané le place au cœur de la mission de l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (Insae). La réflexion engagée hier sur les défis de l’institution le conforte dans l’idée que la production statistique devra être au cœur de toute stratégie de développement.
« Nous sommes dans un ministère où on ne devrait plus nous convaincre de l’intérêt de la démarche prospective », assure le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement. Pour lui, les journées viennent à point nommé pour diverses raisons. D’abord, elles s’organisent à un moment où le Gouvernement est engagé dans l’élaboration du Plan national de développement (2018-2025) où la question statistique joue un rôle central. Ensuite, il souligne qu’elles interviennent à un moment où la question du suivi de l’exécution du Programme d’action du gouvernement (Pag) et la problématique de la bonne mesure des impacts sur le bien-être des populations se posent de façon insistante. Mieux, le Bénin est partie prenante des Objectifs durable pour le développement (Odd) où le paradigme de la révolution des données se pose. « La diversification des sources de revenu de l’Insae et la nécessité de couvrir les besoins statistiques du secteur privé, des communes et ceux des agendas internationaux exigent de l’Insae de se doter d’un business plan à la hauteur de ses ambitions », défend Abdoulaye Bio Tchané. Qui ajoute qu’avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers, l’Insae a démarré le processus d’élaboration de sa troisième stratégie nationale du développement de la statistique.

Impératif de réforme !

L’objectif des journées de réflexion, soutient Alexandre Biaou, directeur général de l’Insae, c’est d’identifier les goulots d’étranglement à l’éclosion de l’institution et de dégager les pistes d’actions en vue d’améliorer le fonctionnement du système statistique national. L’enjeu, in fine, c’est d’arriver à produire à temps des statistiques fiables, cohérentes et disponibles dans tous les domaines et adaptées aux besoins des utilisateurs. Hilarion Awo, représentant du personnel, estime que ces assises sont devenues un impératif au regard des difficultés qui minent l’institution. Il évoque surtout l’insuffisance de ressources financières pouvant permettre de réaliser des activités courantes et les grandes opérations périodiques de collecte de données, l’inexistence d’un plan de formation et de carrière, la caducité des textes régissant l’institut qui ne sont plus adaptés au contexte actuel. « L’institut se trouve aujourd’hui à la croisée des chemins où nous devons choisir entre végéter dans l’ornière et décider de nous en sortir afin de le remettre au centre de la production des statistiques dites officielles et redorer son image. Le personnel a déjà choisi la seconde option », affirme-t-il.
Autour du thème « Statistique au service de la nation pour un développement économique et scientifique durable», les journées de réflexion de l’Insae doivent déboucher sur la mise en place d’une nouvelle politique de gouvernance et l’identification d’une stratégie communicationnelle adéquate pour construire une nouvelle image de l’institution.

Gnona AFANGBEDJI

Source : aCotonou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here