Accueil Politique

Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme : l’albinos, un être humain comme tout autre

0
PARTAGER
La communauté nationale a célébré hier mardi 13 juin, la journée de la sensibilisation à l’albinisme. Si au Bénin cette célébration n’a pas connue grand engouement de la part des autorités gouvernementales, il est tout de même important de maintenir la sensibilisation autour de la phobie de l’albinisme. Ils sont des êtres humains à part entière, sans aucune différence d’avec les autres.
 
Depuis 2015, le 13 Juin est connu comme la journée internationale de sensibilisation sur l’albinisme. Relativement méconnue en Afrique, cette particularité causée par le défaut de production de la mélanine est perçue sous les tropiques comme un fait extraordinaire. Ainsi, les personnes attentes d’albinisme sont, selon les cultures, sujettes soit à des discriminations soit à des vénérations. D’autres personnes vont plus loin en accordant à ces personnes des pouvoirs mystiques et ainsi, n’hésitent pas à les offrir en sacrifice. Plusieurs personnes atteintes d’albinisme  au Bénin ont été soient, portées disparues ou retrouvées morts avec des membres où organes amputés. Les stigmatisations, les regards condescendants, les critiques injurieux et autres mépris sont souvent le lot quotidien de cette couche de la race noire qui n’est en rien différente des autres êtres si ce n’est le défaut de la mélanine. C’est ce défaut de la mélanine qui est ainsi à la base de la coloration de la peau et qui fait d’eux des « noirs à peau blanche ». En plus de la couleur de la peau, les personnes atteintes d’albinisme ont une déficience visuelle causée par un développement anormal de la rétine durant la période fœtale. La conséquence directe est qu’elles ne supportent pas une certaine intensité de lumière. Ces personnes sont alors très sensibles, tant au niveau cutané que visuel, aux rayons ultraviolets du soleil.
Cette troisième journée internationale de sensibilisation à l’albinisme est l’occasion pour sensibiliser le grand public aux difficultés rencontrées par les albinos dans leur vie quotidienne et lutter contre le rejet qu’ils peuvent parfois subir dans certaines sociétés. Bien que, les classées parmi les personnes handicapées continuent de faire polémique, les personnes atteintes d’albinisme ont un double handicap. Premièrement celui de la dépigmentation partielle ou totale de la peau qui les empêche de rester sous le soleil et la déficience de l’acuité visuel. Ils ne sont en rien des dieux, ni des êtres dotés de particuliers pouvoirs créateurs de richesse. Estimées à environ à 1000 au Bénin, les albinos ont besoin de plus d’attention pour un mieux-être. Les enseignants sont appelés à leur accorder les premières places de devant dans les salles de classes et leur permettre de se déplacer au besoin pour mieux voir. Les responsables d’entreprises sont exhortés à ne pas leur confiés des travaux devant les amener à rester sous le soleil. La responsabilité de tous est engagée.
 
Juste SEWLAN


Source : pressej.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here