Joseph Djogbénou rassure : la suppression du Conseil économique et social n'est...

Joseph Djogbénou rassure : la suppression du Conseil économique et social n'est pas à l'ordre du jour

0
PARTAGER

Joseph Djogbénou, ministre de la Justice et de la Législation, ici en décembre 2014 à Cotonou.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En visite de prise de contact avec le président du Conseil économique et social  (CES) le jeudi 23 juin 2016, le ministre de la Justice a donné l'assurance à son président, Augustin Tabé Gbian que l'institution ne sera pas supprimée dans le cadre de la révision constitutionnelle en préparation.

Le ministre qui préside aussi la Commission des réformes politiques a été on ne plus clair :

"Il ne m'a pas semblé que le président de la République ait soutenu, proposé la suppression du Conseil économique et social. Il faut bien savoir que c'est l'institution dans laquelle on retrouve ce qu'on peut appeler les forces vives de la nation. S'il y a des insuffisances, il vaut mieux les améliorer."

En tant que ministre chargé des Relations avec les institutions, Joseph Djogbénou a aussi promis au président du CES une "collaboration pertinente" avec le gouvernement.

Le CES est l'une des sept institutions constitutionnelles du Bénin consacrées par la Constitution du 11 décembre 1990. L'article 139 de celui-ci, dispose que le CES "donne son avis sur les projets de loi, d'ordonnance ou de décret ainsi que sur les propositions de loi qui lui sont soumis. Les projets de loi de programme à caractère économique et social lui sont obligatoirement soumis pour avis (...)".

Lire aussi : La présidente de la Haute cour de justice refuse une éventuelle suppression de l'institution

 

Vincent Agué


ORTB

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE