Invalidation du siège du Ca2 de Cotonou : Bruno Dossou crie à...

Invalidation du siège du Ca2 de Cotonou : Bruno Dossou crie à l’injustice

0
PARTAGER

(Il a commencé hier une grève illimitée de la faim)

Les élections municipales et communales du 28 juin 2015 n’ont visiblement pas fini de livrer leur verdict. Mardi 9 août 2016, c’est le Chef du deuxième arrondissement (Ca2) de Cotonou, dans la 15ème Circonscription électorale, Bruno Dossou, qui a donné de la voix. Au cours d’une déclaration de presse tenue à la maison du peuple à Akpakpa, il a dit son indignation, suite à la décision de la Cour suprême se rapportant au contentieux électoral qui l’oppose à Ali  Camarou. Laquelle Cour, donne raison à son protagoniste, après avoir,entre temps, jugé recevable la demande de rabat d’arrêt. «Le dossier a été de nouveau mis en délibéré…pour l’audience du 04 août 2016. Advenue cette audience, grande a été  ma surprise de noter qu’après que le rabat d’arrêt a été à bon droit déclaré recevable, la cour n’a pas daigné se prononcer en revanche sur l’instruction complémentaire  sollicitée à cor et à cri par mon avocat,en invalidant sans autre forme de procès mon élection, confirmant ainsi le premier arrêt , explique-t-il désabusé. Pour Bruno Dossou, cette décision de la haute juridiction est une violation flagrante des principes du contradictoire et des droits de la défense.«Je suis outré et scandalisé par cette décision qui bafoue mes droits fondamentaux ainsi que ceux des électeurs qui ont placé leur confiance en ma personne. Je signe et je persiste que c’est moi qui ai gagné cette élection municipale 2015 et non Ali Camarou. Je demande donc à la Cour suprême de réparer l’injustice qui m’est faite», a-t-il laissé entendre. Et la solution trouvée pour que justice lui soit rendue sera dévoilée à l’assistance. « J’annonce qu’à partir du mercredi 10 août 2016, je commence une grève illimitée de la faim jusqu’à ce que je sois rétabli dans mes droits», a déclaréBruno Dossou.

Cyrience KOUGNANDE


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE