Invalidation de son siège dans le 2ème Arrondissement de Cotonou: Le CA...

Invalidation de son siège dans le 2ème Arrondissement de Cotonou: Le CA Bruno Dossou dénonce la décision et réclame justice

0
PARTAGER

Le chef du 2ème arrondissement de Cotonou, Bruno Dossou, candidat de la liste RB-RP dans ledit arrondissement a organisé un point de presse ce mardi 09 août 2016 à la maison du peuple d’Akpakpa en vue d’expliquer à la face du monde, la situation confuse de l’invalidation de son poste au profit du sieur Ali Kamarou par la Cour Suprême. Preuve à l’appui, le C A Bruno Dossou affirme qu’il est le vainqueur du 4ème siège du 2ème arrondissement de Cotonou.

« Je signe et je persiste que c’est moi qui ai gagné cette
élection municipale 2015 et non Ali Camarou ». C’est ce qu’a affirmé le Chef du 2ème arrondissement de Cotonou, Bruno Dossou de la liste RB-RP, après avoir expliqué toutes les démarches entreprises depuis la première décision de la Cour Suprême invalidant son siège de conseiller dans ledit arrondissement au profit d’Ali Camarou, candidat de l’Union fait la Nation. En effet, le conférencier Bruno Dossou a démontré, preuve à l’appui, que son protagoniste Ali Camarou est « réputé être un fraudeur et un faussaire ». Se basant sur la radiation de ce dernier de l’Université d’Abomey-Calavi pour une affaire de tricherie et de fraude, Bruno Dossou estime que son protagoniste a non seulement falsifié les résultats des urnes mais a également soudoyé des gens à la cour suprême pour l’invalidation de son siège. En cela, le conférencier confirme qu’il a appris l’invalidation de son siège à travers les réseaux socio sans avoir été écouté par la chambre administrative de l’institution. « Il y a là une violation flagrante des principes du contradictoire et des droits de la défense » , explique- t-il, brandissant le relevé de tous ses appels reçus dans la période, en guise de confirmation de ce qu’il n’a jamais été joint, ni par courrier, ni par coup de fil par la cour suprême pour une quelconque contradiction. « Mes avocats, Maîtres Faustin Atchadé et Nadine Dossou-Sakponou sont revenus à la charge, en saisissant la Cour Suprême d’une demande en rabat d’arrêt. … Convaincue de la gravité des faits , la Cour Suprême a fait preuve de sagacité et de clairvoyance, en nous convoquant pour une nouvelle audience prévue pour le 28 juillet dernier. Par cet acte, la Cour reconnait donc avoir été induite en erreur », a expliqué Bruno Dossou. A cette étape, le CA du 2ème arrondissement voyait déjà le bout du tunnel lorsque le 04 août dernier, la cour a délibéré une dernière fois sans tenir compte du rabat d’arrêt à bon droit, déclaré recevable et des preuves apportées par ce dernier. « C’était pour moi un coup de massue. J’en suis profondément touché pour tous ces efforts vainement déployés, en vue de faire triompher la vérité », laissa entendre le conférencier avant de poursuivre « Je demande donc à la Cour suprême de réparer l’injustice qui m’est faite en se rapprochant de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) aux fins d’avoir les vrais résultats des urnes ». San quoi, il dit déclencher dès ce 10 août, une grève de la faim jusqu’à se faire entendre par la haute juridiction.

Yannick SOMALON

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE