Incivisme/ Occupation anarchique des exutoires naturels de l’eau à Cotonou : Le...

Incivisme/ Occupation anarchique des exutoires naturels de l’eau à Cotonou : Le cri de détresse des populations à l’endroit du maire Léhady Soglo

1
PARTAGER

« On ne peut vouloir d’une chose et son contraire. On ne peut pas indexer la ville lorsqu’il y a des stagnations d’eau, des inondations et au même moment boucher les ouvrages d’assainissement construits à cet effet. Nous sommes en présence de beaucoup d’actes d’incivisme. Des constructions anarchiques ont été érigées dans l’emprise des voies pour empêcher les travaux d’assainissement et de pavage en cours de réalisation dans la ville. Force doit rester à la loi afin que nous puissions améliorer les conditions de vie des populations dans nos quartiers et dans nos arrondissements. Nous ne laisserons pas des individus nous empêcher d’avancer ». C’est en substance la réaction du maire de Cotonou Léhady Vinagnon SOGLO face aux dénonciations des populations par rapport aux actes d’incivisme graves constatés dans certains quartiers de la ville. C’était hier mardi lors d’une descente de l’autorité sur les chantiers d’assainissement et de pavage en cours à Cotonou Ouest dans le cadre du partenariat qui lie la mairie avec le Projet d’urgence de gestion environnementale en milieu urbain (PUGEMU) financé par la Banque Mondiale. Agacées par l’ampleur du phénomène, les populations s’en remettent à l’autorité publique. Elles insistent pour que le maire Léhady SOGLO prenne ses responsabilités. Face aux constats qu’il a lui-même faits et au désarroi des populations, Léhady Vinagnon SOGLO a été ferme dans sa réaction. Il met en garde les citoyens qui continuent de s’adonner à de telles pratiques et les invite à se corriger : « …Il faut que ceux qui se mettent en travers des travaux de pavage et d’assainissement des voies se ressaisissent et arrêtent les travaux de construction. Dans le cas contraire, nous serons obligés de prendre nos responsabilités et très vite », prévient le maire de Cotonou. Une décision qui a été fortement applaudie par les populations qui saluent le courage et la détermination de l’autorité de Cotonou.

Pour finir, Léhady Vinagnon SOGLO a invité les populations à accompagner le projet de modernisation de la ville car, précise-t-il, ceux qui s’installent ou qui construisent de façon anarchique les habitations sur les voies ne les aident pas et ne les aiment pas.

Pour sa part, le coordonnateur du PUGEMU Sam ADAMBI a abondé dans le même sens que le maire en invitant la population à plus de civisme. Il n’a pas manqué de préciser les caractéristiques techniques du projet. An l’en croire, les voies pavées et assainies s’étendent sur une longueur totale de 4900 m, les collecteurs pour une longueur de 3300 m et les caniveaux linéaires sur 8800 m. Le tout est évalué à un coût global de six (6) milliard 298 millions de francs CFA pour Cotonou Ouest.
A noter que les chantiers visités par l’équipe municipale sont Vossa, Fifadji, Zézoumè, Houéyiho et Fidjrossè-kpota.

M.M

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE